Edgar Hilsenrath

 220px-Edgar_Hilsenrath_20100329_Salon_du_livre_de_Paris_1Auteur d’origine allemande né à  Leipzig en 1926, naturalisé américain

Edgard Hilsenrath connaît une enfance aisée jusqu’à l’arrivée d’Hitler au pouvoir;

Son père souhaitait faire émigrer la famille vers les Etats-Unis, malheureusement sans succès . Aussi, il envoie, en juillet 1938, sa femme et ses enfants dans leur famille en Roumanie. Mais en 1941, les Juifs de Sereth sont déportés à Mogilev-Podolsk, un ghetto ukrainien de plus de 50 000 personnes, rapidement vidé par le choléra, le typhus, la famine et le froid.

A la libération du ghetto par l’Armée rouge, Hilsenrath gagne la Palestine. Il connaît l’expérience (non concluante) des kibboutz et erre durant deux ans, d’une ville à l’autre, accumulant les petits boulots.

Un partie de ses titres 

Edgar Hilsenrath a reçu les prix suivants

  • 1989 : Prix Alfred Döblin pour Le Conte de la pensée dernière
  • 1992 : Prix Heinz Galinski
  • 1994 : Prix Hans Erich Nossack
  • 1996 : Prix littéraire Jakob Wassermann
  • 1998 : Prix Hans Sahl
  • 2004 : Prix Lion Feuchtwanger
  • 2006 : Prix national arménien de littérature
  • 2006 : Docteur honoris causa de l’Université d’État d’Erevan

Dans Mesbelleslectures

Orgasme à Moscou Fuck America Nuit Le nazi et le barbier  Le Retour au pays de Jossel Wassermann   le conte de la pensée dernière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s