« Arrête avec tes mensonges » – Philippe Besson

Arrête avec tes mensongesEn 1984 Philippe Besson avait 17 ans, et allait passer le bac dans un lycée de province, celui de Barbezieux en Charente. Les gamins sont méchants, ce n’est pas une nouveauté, alors comme il aimait les livres et n’était pas du tout intéressé par le sport, les insultes fusaient »sale pédé », « tapette ». Insultes tellement faciles, timide on ne lui connaissait aucune petite amie….et puis un jour son regard croisât celui d’un autre jeune…il se retrouvèrent et découvrirent ensemble les caresses, la sexualité, le manque, le besoin de se retrouver…et le nécessité de se cacher, de s’ignorer devant les autres malgré une complicité certaine.  
Impossible de s’afficher ensemble, il fallait rester discret, c’était il y a plus de 30 ans. Aujourd’hui encore !

Lire la suite

« Sable mouvant : Fragments de ma vie » – Henning Mankell

Sable mouvant-Fragments de ma vie

Fin 2013, à la suite d’un banal accident de la route, Henning Mankel subit les examens médicaux de routine…Pas de blessure grave mais des contusions douloureuses…il a frôlé la mort. Quelques jours après les douleurs s’étendent et irradient la nuque, le bras, la main. Les médecins soupçonnent une hernie discale.
Examens complémentaires, radios, et début janvier 2014, la phrase couperet, annoncée par le médecin…. »Vous avez un cancer ! »…une phrase que chacun de nous redoute. Parfois, c’est le malade qui, interprétant les propos alambiqués et embarrassés du médecin lui dit : « Docteur, vous êtes en train de me dire que j’ai un cancer! C’est ça ? »
Une phrase qui assomme, qui laisse sans voix, et qui après un moment d’abattement, après des larmes partagées avec les siens en entraîne une autre : « Je vais me battre, on va s’en sortir ! »

Lire la suite

« La terre qui les sépare » – Hisham Matar

la terre qui les sépareLorsqu’en 1969, le jeune colonel Mouammar Kadhafi renverse le vieux roi Idriss 1er, Jaballa Matar,  diplomate libyen à New-York et père d’Hisham Matar « avait regagné la maison aussi vite que possible […] par enthousiasme pour cette nouvelle ère de modernité républicaine. » Trés vite Jaballa Matar entra en opposition avec le dictateur et son régime et, devenu dangereux aux yeux du dictateur, dut s’exiler en Égypte. Condamné à mort par contumace, il fut enlevé, en 1990, avec l’aide probable du gouvernement égyptien, et emprisonné ainsi que plusieurs autres membres de sa famille dans les prisons du dictateur libyen, « Guide de la Révolution »
Jaballa Matar put faire sortir clandestinement quelques lettres pour sa famille qui n’eut, par la suite, plus aucune nouvelle de lui.

Lire la suite

« Ma part de Gaulois » – Magyd Cherfi

Ma part de GauloisMagyd Cherfi, ancien chanteur du groupe toulousain Zebda, d’origine kabyle, a grandi dans les cités nord de Toulouse, dans un univers d’immeubles, de cages d’escaliers, un univers de copains qui jouent au foot, qui « se chambrent », se traitent de pédés ou de tarlouzes, pour un oui ou pour un non. Un univers de coups parfois. Bref, les cités peuplées d’algériens restant entre eux, allant peu en ville, un univers clos, dans lesquels les gamins ont un seul destin, celui d’intégrer après la classe de cinquième les classes de lycées professionnels préparant aux métiers du bâtiment.
Magyd quant à lui prépare son bac, « Le bac !!!!! Une anecdote pour les Blancs, un exploit pour l’indigène ».

Lire la suite

« Le vieil Orphelin » – Serge Moati

Le vieil orphelinUn Monsieur que tout le monde connait, que chacun a vu à la télévision, qui se dévoile dans « Le vieil Orphelin », ce qui nous permet de mieux le connaitre . C’est un boulimique de travail, un touche à tout un peu (beaucoup) mégalo : littérature, cinéma, directeur de chaîne télé, présentateur télé, conseiller politique….
Il est aussi un grand voyageur, Afrique, Vietnam, Chine, Corée, Amérique…; 
Qu’aurait été cette homme (qui ne peut laisser indifférent), s’il n’avait pas été orphelin ? C’est ce statut d’orphelin qui l’a construit.
Cancre à l’école, il porte toujours dans son cœur la disparition de son père quand il avait 11 ans. Ses parents sont toujours présents dans sa vie, dans ce livre. 

Lire la suite

« Histoire d’un allemand » – Sebastian Haffner

Histoire d'un AllemandUn livre témoignage sur la montée du nazisme, un livre écrit par un jeune allemand, futur avocat, qui décidera quelques années plus tard de quitter l’Allemagne pour aller vers la liberté, vers Paris et l’Angleterre 
L’auteur fait un rappel des faits historiques depuis l’armistice de 1918, en passant par la grande crise et l’inflation galopante, le gouvernement de Brüning qui limite la liberté de la presse, impose les désertions pour empêcher les exils, « une semi -dictature au nom de la démocratie pour empêcher la dictature véritable »…..tous ces événements sur lequel il s’appuie pour présenter la lente évolution de la mentalité des allemands, qui pour 55% d’entre eux, à l’occasion d’un vote, ne faisaient pas confiance au parti nazi en mars 1933….

Lire la suite

« Alejo Carpentier : De la Bretagne à Cuba » – Jean-Louis Coatrieux

Alejo Carpentier- De la Bretagne à Cuba« Nous avons tous une propension à ranger les livres dans une catégorie connue comme si cela pouvait nous aider dans leur lecture. Aucune ne semble pouvoir contenir celui-ci. »….première phrase du livre. Accroche attirante, oh combien vraie ! 
N’y cherchez pas une biographie complète de l’homme Alejo Carpentier, ni un roman, non, il s’agit plutôt d’une enquête sur un point particulier, les origines de l’auteur cubain, qui semble-t-il a marqué, son temps et la littérature sud-américaine notamment du fait de ses engagements humains et politiques.

Lire la suite