« Les douze balles dans la peau de Samuel Hawley » – Hannah Tinti

Les douze balles dans la peau de Samuel HawleyDifficile de se faire une opinion tranchée sur le personnage de Samuel Hawley, héros principal de cette longue ballade américaine, petit truand toutefois attachant. 
Quant au roman c’est à la fois une histoire familiale, celle d’un père et de sa fille, un roman noir mêlant bons et mauvais garçons, un récit d’aventures dans ces paysages américains du Massachusetts à l’Alaska, une ode à la protection de la nature, un thriller…Un roman qui pourrait servir de scénario à un de ces films noirs américains dans lesquels humour, beaux paysages, violence se côtoient… tournés par les frères Coen. 
Samuel Hawley est un petit malfrat qui gagne sa vie en participant à des cambriolages, en étant homme de main pour des truands…bref, le genre de bonhomme qui peut difficilement avoir une vie de famille rangée. Un bonhomme qui avant de sortir, choisit dans sa panoplie les armes qui vont l’accompagner..Il n’en manque pas….

Lire la suite

« Le poète de Gaza » – Yishaï Sarid

Le Poète de GazaIl est agent des services secrets israéliens, spécialiste des interrogatoires musclés au cours desquels il utilise la violence, les coups pour faire parler les plus récalcitrants, pour obtenir un nom, une dénonciation… Toujours sur la brèche, il lutte en permanence contre les kamikazes cherchant à se faire exploser devant une synagogue, dans un bar. Alors tout lui est permis. Quelques fois les prisonniers meurent. Ses chefs lui le reprochent : le mort n’a pas parlé, n’a pas livré ses secrets, des noms…Ils lui demandent d’avoir un entretien, qu’il fuit, avec un psychologue.
Pour lui, dans Israël qui possède « des satellites-espions capables de détecter l’odeur du rot que laissera échapper n’importe quel gars de Jénine après avoir mangé un hoummous aux fèves et aux oignons, on en revient toujours aux mêmes méthodes : la douleur, la peau, les nerfs, le sac en toile puant sur la tête, les mains attachées par des liens qui entaillent la chair. Le seul moyen d’éviter ça, c’est de les faire crever de trouille à l’idée de ce que tu risques de leur infliger. »

Lire la suite

« La nuit la plus longue » – James Lee Burke

LA nuit la plus longueLe 23 août 2005, l’ouragan Katrina ravage les cotes de la Louisiane…un ouragan de plus, mais un ouragan terrifiant dont la force crée une vague énorme qui submerge les bas quartiers…les habitants tentent de se réfugier dans les derniers étages, en vain malheureusement pour beaucoup. La vague sera trop importante et noiera tout sous son passage, malgré l’intervention désespérée des hélicoptères de secours. Le pays est ravagé, arbres déracinés ou portant dans leurs branches de sinistres guirlandes de cadavres d’hommes et d’animaux, quand ceux-ci ne dérivent pas sur les eaux stagnantes. 
Quelques maisons mieux placées sont restées debout, leurs habitants ont pu y rester, c’est le cas de la famille d’Otis Baylor, agent local d’une compagnie d’assurance. Une famille éprouvée par le passé par le viol par quatre jeunes noirs de leur fille Thelma, qui en reste traumatisée.

Lire la suite

« La faiseuse d’anges » – Camilla Läckberg

La faiseuse d'angesUn couple restaure une maison située sur l’île de Valö en Suède. Cette maison a un passé sordide : elle abritait un internat de garçons tenue par un couple qui a subitement disparu un samedi de Pâques 1974.  Seule une gamine de un an et demi, Ebba, fille du couple a été retrouvée, errant dans la maison, où la table du repas du soir était servie. La gamine a régulièrement reçu pour son anniversaire une carte signée « G ». Qui est « G »? 
Les cinq élèves élèves de l’internat restés sur l’île pendant ce week-end tragique étaient partis à la pêche en bateau et avaient été, à l’époque, incapables de fournir des informations aux enquêteurs qui les interrogèrent. Depuis ils ont fait du chemin, un chemin différent pour chacun d’eux, politicien d’extrème-droite ou homme d’affaires corrompu, un troisième a pour projet de construire un musée à la mémoire des déportations juives, un autre est devenu tétraplégique en jouant avec le danger, le dernier a hérité du château familial en spoliant ses frères et sœurs .. .

Lire la suite

« Un visage d’ange » – Lisa Ballantyne

Un visage d'angeSebastian, gamin de onze ans est accusé du meurtre de son camarade Ben, âgé de huit ans, retrouvé mort dans un square, le visage écrasé . Sebastian, arrêté nie farouchement, malgré les taches de sang sur ses vêtements, le sang de Ben et le témoignage d’un homme qui les a vu se battre. Il est incarcéré dans l’attente de son jugement, devant un tribunal d’adultes…En effet en Angleterre,  dès dix ans on est responsable de ses crimes. 
Il prend, contre l’avis de son père, Daniel Hunter pour avocat. Il est un jeune avocat, un sollicitor, celui qui conseillera Sebastian, qui recherchera tous les éléments prouvant l’innocence du gamin, mais ne plaidera pas. Seuls les barrister, portant perruque peuvent le faire…Son amie Irene plaidera.
Au fil des pages on découvre la personnalité du gamin, doté d’un QI de 140, mais passant aux yeux de voisins pour un « tyran familial » souvent, violent avec les autres gosses, un gamin vivant aussi dans un milieu familial violent. Longue et difficile enquête de Daniel, et malgré tous les témoignages qui l’accablent, Sebastian continue de nier et d’affirmer son innocence. 

Lire la suite

« Seul le silence » – Roger Jon Ellory

Seul le silenceJoseph Vaughan est un gamin d’une dizaine d’années en 1939, date de début du roman. Il a perdu son père, trois mois auparavant et vit seul avec sa mère; élève assez peu motivé par l’école, il est pris en charge par sa jeune institutrice, qui décèle en lui un don pour écrire des histoires. Elle le pousse même à s’inscrire à des concours, mais ses écrits seront refusés, le jury doutant de son âge au vu de la qualité de l’écriture…..et le gamin va y trouver le bonheur et pourquoi pas un projet de vie : devenir écrivain.
Le livre, lu dans l’édition du Livre de Poche, est répertorié dans la catégorie des thrillers par cet éditeur, sans doute pour des raisons commerciales, mais pour ma part, j’ai l’impression d’avoir lu un livre sur la société américaine, des années quarante à nos jours, sur fond de crimes presque rituels d’un sadique pédophile. 

Lire la suite

« Meurtriers sans visage » – Henning Mankell

Meurtriers sans visagePendant une froide nuit nuit d’hiver suédois un couple de vieux agriculteurs est découvert sauvagement assassiné.
Nous sommes en Scanie, province du sud de la Suède
L’homme a été torturé et son épouse est laissée pour morte, avec une corde autour du cou pour l’étrangler…le nœud de la corde est un nœud inconnu en Suède.
Curieusement, les assassins ont pris soin de donner à manger au cheval.
Elle ne dira qu’un seul mot avant de mourir sur son lit d’hôpital : le mot « étranger ». Un mot qui, une fois divulgué par la presse, réveillera les pulsions racistes et attisera les haines d’une partie de la population …. en Suède comme dans beaucoup de pays de nos jours. 

Lire la suite