« Le suspendu de Conakry » – Jean-Christophe Rufin

Le suspendu de ConakryUne farce surprenante à bien des égards et agréable….c’est une chance de trouver le dernier livre de Jean-Christophe Rufin disponible au rayon nouveauté d’une médiathèque !
J’avais été séduit il y a bien longtemps par Rouge Brésil dont j’ai gardé un vague souvenir… Tiens, il faudrait que je le relise !! 
Surprenant tout d’abord de lire un polar écrit par un académicien…Je ne pense pas que beaucoup d’entre eux se soient engagés dans cette voie…
Un polar bien monté.
Un plaisancier est découvert mort, tué d’une balle dans la poitrine, suspendu pas les pieds au mat de son bateau dans le port de Conakry…une mise en scène pas banale.

Lire la suite

« Tabou » – Ferdinand von Schirach

TabouJ’ai été intrigué par cette couverture, qui ressemble beaucoup à celle du film « l’Aveu »….J’avais dans « Coupables » apprécié l’auteur avocat Ferdinand von Schirach….Il n’en fallait pas plus pour me tenter.
Indéniablement il s’agit bien d’une similitude voulue. 
Pendant deux premières parties qui peuvent paraître un peu longuettes, l’auteur nous fait découvrir Sebastian von Eschburg son personnage central, jeune homme né dans une famille autrefois aisée, et traumatisé par le suicide de son père.
Il découvre par hasard la photo et en fait son métier. Il travaille pour le compte d’entreprises, d’architectes, et met en valeur leurs produits, leurs bâtiments par la qualité de ses photos d’art. Des photos qui n’ont rien à voir avec celles que nous faisons, elles sont mises en scène, travaillées, manipulées…Il devint célèbre avec les photos artistiques de sa maîtresse dénudée, Sofia….: « Eschburg devient célèbre parce que les personnes qu’il photographiait l’étaient… » 

Lire la suite

« Toutes les vagues de l’océan » – Víctor del Árbol

Toutes les vagues de l'océanUn russe, Zinoviev est découvert, de nos jours, affreusement torturé. Il a les mains liées par les menottes de Laura, femme flic…Gonzalo Gil, avocat apprend du supérieur de sa sœur que celle-ci, Laura s’est suicidé….Aveu de culpabilité du meurtre de Zinoviev dont elle a voulu se venger ou mise en scène d’un meurtre ?
Début d’un polar aux allures de romans d’aventure qui vous entraînera en Russie soviétique, dans les années 30, dans l’Espagne franquiste et la France du Front populaire, pour s’achever de nos jours..

Lire la suite

« Quand sort la recluse » – Fred Vargas

Quand sort la recluseJ’ai attendu quelques jours avant d’écrire cette chronique…j’avais le choix entre écrire une chronique assassine ou élogieuse…entre les deux mon cœur balance. Je ne suis pas un lecteur assidu de polars et j’ai découvert ce livre dans le rayon nouveautés ma médiathèque, un livre dont tout le monde parlait avec des superlatifs caustiques ou élogieux selon les lecteurs. Je n’avais jamais lu de livre de cet auteure…je ne savais même pas que Fred Vargas était une femme….
La rumeur, les on-dit, les éloges m’ont guidé dans ce choix. 

Lire la suite

« Grossir le Ciel » – Franck Bouysse

Grossir le CielEntre Alès et Mende, en terre cévenole, bien loin de ces axes autoroutiers empruntés pour se rendre au soleil de la Méditerranée se trouvent les Doges. Ne cherchez pas sur les cartes…vous ne trouverez pas ce lieu-dit, ces deux vieilles fermes de pierres à coté de Grizac (village du parc national des Cévennes) : « Pour être précis, il faudrait dire qu’entre les Doges et le village les kilomètres ne duraient pas pareil, selon qu’on était en bonne ou en mauvaise saison. Les distances, dans ce coin-là, c’est du temps, pas des mètres. »
Deux vieilles fermes habitées par deux hommes plus tout jeunes; Abel a 70 ans et son plus proche voisin Gus en a 50. Deux voisins qui vivent chacun de leur côté, sans femme, avec pour seuls compagnons le bétail. Là-haut, il faut avoir « la chance de trouver une femme », et de la garder. Gus, quant à lui peut profiter de la compagnie de son fidèle chien Mars. 

Lire la suite

« Les douze balles dans la peau de Samuel Hawley » – Hannah Tinti

Les douze balles dans la peau de Samuel HawleyDifficile de se faire une opinion tranchée sur le personnage de Samuel Hawley, héros principal de cette longue ballade américaine, petit truand toutefois attachant. 
Quant au roman c’est à la fois une histoire familiale, celle d’un père et de sa fille, un roman noir mêlant bons et mauvais garçons, un récit d’aventures dans ces paysages américains du Massachusetts à l’Alaska, une ode à la protection de la nature, un thriller…Un roman qui pourrait servir de scénario à un de ces films noirs américains dans lesquels humour, beaux paysages, violence se côtoient… tournés par les frères Coen. 
Samuel Hawley est un petit malfrat qui gagne sa vie en participant à des cambriolages, en étant homme de main pour des truands…bref, le genre de bonhomme qui peut difficilement avoir une vie de famille rangée. Un bonhomme qui avant de sortir, choisit dans sa panoplie les armes qui vont l’accompagner..Il n’en manque pas….

Lire la suite

« Le poète de Gaza » – Yishaï Sarid

Le Poète de GazaIl est agent des services secrets israéliens, spécialiste des interrogatoires musclés au cours desquels il utilise la violence, les coups pour faire parler les plus récalcitrants, pour obtenir un nom, une dénonciation… Toujours sur la brèche, il lutte en permanence contre les kamikazes cherchant à se faire exploser devant une synagogue, dans un bar. Alors tout lui est permis. Quelques fois les prisonniers meurent. Ses chefs lui le reprochent : le mort n’a pas parlé, n’a pas livré ses secrets, des noms…Ils lui demandent d’avoir un entretien, qu’il fuit, avec un psychologue.
Pour lui, dans Israël qui possède « des satellites-espions capables de détecter l’odeur du rot que laissera échapper n’importe quel gars de Jénine après avoir mangé un hoummous aux fèves et aux oignons, on en revient toujours aux mêmes méthodes : la douleur, la peau, les nerfs, le sac en toile puant sur la tête, les mains attachées par des liens qui entaillent la chair. Le seul moyen d’éviter ça, c’est de les faire crever de trouille à l’idée de ce que tu risques de leur infliger. »

Lire la suite