« Seul le silence » – Roger Jon Ellory

Seul le silenceJoseph Vaughan est un gamin d’une dizaine d’années en 1939, date de début du roman. Il a perdu son père, trois mois auparavant et vit seul avec sa mère; élève assez peu motivé par l’école, il est pris en charge par sa jeune institutrice, qui décèle en lui un don pour écrire des histoires. Elle le pousse même à s’inscrire à des concours, mais ses écrits seront refusés, le jury doutant de son âge au vu de la qualité de l’écriture…..et le gamin va y trouver le bonheur et pourquoi pas un projet de vie : devenir écrivain.
Le livre, lu dans l’édition du Livre de Poche, est répertorié dans la catégorie des thrillers par cet éditeur, sans doute pour des raisons commerciales, mais pour ma part, j’ai l’impression d’avoir lu un livre sur la société américaine, des années quarante à nos jours, sur fond de crimes presque rituels d’un sadique pédophile. 

Lire la suite

La mélancolie de la résistance – Laszlo Krasznahorkai

La mélancolie de la RésistanceKrasznahorkai nous plonge dans cette dystopie au sein de l’univers glacé d’une petite ville de Hongrie.. Un cadre noir, triste et froid : il fait moins 17°. Un cadre qui au fil des pages s’avère grotesque et assez fou. La ville connait de bien étranges phénomènes assez déroutants : un château d’eau qui vacille, une horloge du clocher qui se remet subitement en marche, des arbres qui se déracinent seuls et tombent. A tout ceci s’ajoute l’arrivée d’une troupe de forains sur la place de la ville, des forains qui présentent une énorme baleine dans une gigantesque remorque.

Lire la suite

« Le terroriste noir » – Tierno Monénembo

Le terroriste noirAddi Bâ est un jeune guinéen soldat de l’armée française, l’un de ces « tirailleurs sénégalais ». Fait prisonnier par l’armée allemande lors de la bataille de la Meuse il s’évade et rejoint les forêts des Vosges où il erre et se cache.Il n’est pas l’un de ces coloniaux arrivés, souvent contre leur grès, en France depuis leur Afrique natale à la veille de la guerre.  Il a été adopté à l’âge de treize ans par un percepteur des impôts qui officiait à Conakry…. Parce qu’il était noir il fut affecté à l’un des régiments de chair à canon, les tirailleurs sénégalais…Dans l’armée française, on ne mélangeait pas les couleurs, à cette époque. « Sitôt la guerre terminée, on les jette comme des Kleenex usagés, […] Plus personne de pense à eux après! [….] avec un coup de pied au cul, les poumons en sang et les jambes en moins ; abrutis, sous-gradés, absents des citations et des monuments aux morts, et avec ça, un pécule inférieur de dix fois à celui de leurs collègues blancs. »

Lire la suite

« Les yeux fardés » – Lluis Llach

les-yeux-fardesGerminal, un vieil homme un peu efféminé, les yeux chargés de khôl, rencontre un jeune réalisateur qui envisage de tourner un film sur la Barceloneta, quartier populaire de Barcelone, un film qui couvrirait la période des années années 20 à nos jours…
La vie de cet homme ferait un excellent scénario de film.
Alors le vieil homme va lui transmettre vingt-six enregistrements chronologiques, plus ou moins longs, depuis sa petite enfance jusqu’à nos jours…Un concept original pour ce roman. Vingt-six enregistrements depuis la création dans les années 20 à 30 de ce petit groupe de 4 copains de l’école primaire, inséparables, quatre amis qui vivront ensemble leur enfance et leur adolescence dans les ruelles de ce quartier, sur la plage entre les barques échouées. Certes ce n’était pas l’opulence. Mais la solidarité entre les familles régnait, et surtout cet amour pour la liberté qui poussera plus tard le père, docker sur les quais du port, à s’engager dans l’armée républicaine afin de se battre contre le fascisme. Sa mère quant à elle était française, originaire de Sète.

Lire la suite

« Crimes » – Ferdinand Von Schirach

crimesOnze nouvelles, écrites par un grand avocat allemand…
Nouvelles nées de l’imagination d’un juriste ou nouvelles écrites à partir de cas qu’il eut à connaitre au sein de son cabinet ? …il ne le précisera pas, mais qu’importe…
Elles semblent toutes réelles. Toutes sont glaçantes, et mettent en scène une forme de déraillement de l’âme humaine..Toutes ces nouvelles ne relatent pas des crimes de sang. Certains ont tué par amour, par vengeance, pour se défendre. Un autre est, au contraire, subitement devenus fou au point de casser au moment de la retraite, la statue qu’il a surveillé toute sa vie. D’autres ont volé.

Lire la suite

« Toute la lumière que nous ne pouvons voir » – Anthony Doerr

toute-la-lumiere-que-nous-ne-pouvons-voirDifficile de trouver ce livre toujours réservé dans ma médiathèque..je n’étais pas le seul à vouloir le lire…un auteur inconnu … La Grande librairie… Prix Pulitzer…tout le monde en voulait, tous en parlaient…
Le livre, bien écrit, constitué de chapitres courts alternant les époques et les lieux se lit vite.
Marie-Laure jeune aveugle fuit l’avancée allemande et Paris avec son père employé dans un musée parisien. Il emporte avec lui un diamant mystérieux ou une copie, qu’il sauve de la convoitise nazie. Un diamant qui deviendra aussi l’un des fils conducteurs du roman.

Lire la suite

« Le dernier lapon » – Olivier Truc

le-dernier-laponIl fait nuit depuis 40 jours…le jour va revenir pour quelques minutes…
Au nord de l’Europe, en Laponie, un tambour lapon utilisé auparavant par les chamanes Samis est volé, le jour même où il revient dans son pays d’origine.  Tambour sami.jpgQuelques heures après un éleveur de rennes lapon est découvert mort et affreusement mutilé : ses oreilles sont coupées. Deux événements qui perturbent fortement la tranquillité de la ville. Quelques jours plus tard les oreilles de l’éleveur sont retrouvées entaillées comme celles des rennes…des marques comparables à celles que les éleveurs découpent sur les oreilles des jeunes rennes afin d’en marquer leur propriété….Vengeance, crime crapuleux ? Je ne vous en dit pas plus.

Lire la suite