« Le Chat du Rabbin » – T1 La Bar-Mitsva – Joann Sfar

Le Chat du Rabbin - T1 - La Bar-MitsvaLe rabbin vit avec sa fille Zlabya, le chat et le perroquet de celle-ci. Le rabbin travaille dans son bureau empli de livres. Sa fille joue du piano s’occupe de son chat, qui se garde bien de déranger la rabbin quand il travaille..Le perroquet, quant à lui « qui n’a rien à raconter parle sans cesse »..Jusqu’au jour ou le chat, fatigué d’entendre jacasser le perroquet, le mange…Et depuis il sait parler, c’est un grand malheur car « il ne dit que des mensonges »
Le rabbin ne peut plus le laisser seul avec sa maîtresse, il a peur qu’il lui mettre de mauvaises idées en tête

Non seulement il parle, mais il raisonne, avec humour et pousse la conversation avec le rabbin très loin, cherchant à lui démontrer qu’il est juif et donc qu’il doit faire sa Bar-Mitsva…
Conversations savoureuses, sourires garantis à toutes les pages.
« Je lui demande quelle est la différence entre un humain et un chat
Il me répond que Dieu a fait l’homme a son image
Je lui demande de me montrer une image de Dieu
Il me dit que Dieu c’est une parole »
Joann Sfar né dans une famille juive est également titulaire d’une maîtrise en philosophie…Parce que son chat pousse la logique très loin, parce qu’il s’interroge, parce qu’il doute, les questions du chat, les dialogues entre le chat et les rabbins permettent, de mieux comprendre la religion juive, de s’interroger sur la religion en général… nous font réfléchir sur le judaïsme, ses traditions, ses dogmes, mais aussi de saisir l’hypocrisie de certains notamment les intégristes notamment face à la sexualité.
Des questions intemporelles, transposables certainement dans toutes les religions
N’hésitez pas à le lire plusieurs fois…

Vite…je vais me procurer et lire les 5 autres ouvrages de la série…


Plus sur Joann Sfar


Extraits
  • « Chez les juifs, on n’aime pas trop les chiens.
    Un chien, ça vous mord, ça vous court après, ça aboie.
    Et ça fait tellement longtemps que les juifs se font mordre, courir après ou aboyer dessus que finalement, ils préfèrent les chats.
    Enfin, pour les autres juifs, je ne sais pas, mais mon maître, lui, dit ça.
    Je suis le chat du rabbin. » (P. 1)
    Je ne le dérange pas quand il lit
  • « La seule chose qui pourrait restreindre ma liberté absolue, ce serait qu’on me colle des baffes, 
    Mais le rabbin dit que la main humaine est un outil trop subtil pour qu’on tape les gens ou les chats avec » (P. 2)
  • « Il dit aussi que ma liberté s’arrête là où commence celle des autres. Mais quand il dit ça, je n’écoute pas. Je suis absolument libre. » (P.4)
  • « La parole sert à dire le monde, pas à le contrefaire » (P.10)
  • « Je dis au rabbin du rabbin que si l’homme est semblable à Dieu parce qu’il sait parler, moi je suis semblable à l’homme 
    Il me dit que non. Parce que ma parole est mauvaise. Parce que je l’ai acquise dans un acte de mort » (P. 14)
  • « Je lui dit qu’avec la parole on peut dire ce qu’on veut, même des choses pas vraies, que c’est un merveilleux pouvoir, qu’il devrait essayer » (P. 14)
  • « Il me dit que Dieu est vrai.  
    Je lui dit que Dieu est un simulacre rassurant. Je lui dis qu’il n’a personne pour s’occuper de lui car il est vieux et que ses parents sont morts » (P. 20)
  • « Ce n’est pas vrai qu’il faut être vieux pour la kabbale. C’est juste un truc pour des talmudistes pour éviter que la doctrine mystique ne leur fasse concurrence » (P. 24)
  • « Il me dit que peut-être que les années n’ont de sens que si les hommes sont là pour les compter » (P. 25)
  • « Il faut croire en un Dieu d’adulte, lui dis-je, un Dieu qui se voile la face et qui nous interpelle par le vide, par son absence. 
    Il faut déceler dans le réel la prèsence en creux de Dieu » (P. 32)
  • « Ça vaut le coup de fermer sa gueule pour être heureux » (P. 38)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s