« Le Tabac Tresniek » – Robert Seethaler

Le Tabac TresniekAutriche 1937 …Le Preininger a été foudroyé par un orage lors de sa baignade…c’était l’un des hommes les plus riches de la contrée. Amateur de femmes, il aimait aussi la mère de Franz Huchel. Celle-ci, privée d’une partie de ses ressources qu’il lui adressait tous les mois, se voit contrainte d’éloigner son fils, de lui trouver un emploi. Ce sera chez Otto Tresniek, qui tient un bureau de tabac à Vienne. L’homme « doit une faveur » à sa mère…On n’en saura pas plus. 
Après un long voyage en train, Franz découvre Otto, un invalide, amputé d’une jambe au cours de la première guerre mondiale. C’est grâce à cette jambe manquante qu’il a pu obtenir ce commerce. Franz fait connaissance avec un homme cultivé et découvre le monde des journaux. « Le poste de travail de Franz allait être un petit tabouret, près de la porte d’entrée. C’est là qu’il était censé rester tranquillement assis sans piper mot, à attendre les instructions – tant qu’aucune tâche plus urgente ne le requérait -, tout en s’employant à aiguiser sa cervelle et à élargir son horizon, autrement dit, à lire les journaux » et humer le tabac et les cigares…et l’air du temps.

Lire la suite

« Poste restante – Alger » – Boualem Sansal

poste restanteOn ne présente plus Sansal, cet auteur engagé, qui, à plusieurs reprises a été menacé et insulté par certains de ses compatriotes. 
Le pouvoir politique algérien ne l’aime pas, du fait sans doute de ses succès littéraires, de sa liberté de parole que ces derniers lui permettent.  D’autres auraient choisi de se taire ou d’émigrer. Lui au contraire parle. 
Et dans chacun de ses livres, il a le don de frapper là où ça fait mal, le don de nous faire réfléchir, de nos émouvoir. « Mes précédents livres m’ont disqualifié aux yeux de certains. » dit-il. 
Le titre « Poste restante », véritable lettre ouverte à ses compatriotes, est resté censuré dans son pays. Ce pamphlet, attaque frontalement le FLN, parti qui dirige l’Algérie depuis l’Indépendance, parti incapable de placer l’Algérie sur la voie du développement, malgré les immenses ressources pétrolières dont elle dispose. 

Lire la suite

« Une affaire personnelle » – Kenzaburo Oe

Une affaire personnelle

Bird, vient d’acheter des cartes de l’Afrique, il souhaite s’y rendre…oui mais sa femme est en train d’accoucher.
C’était l’époque où les accouchements étaient affaires de femmes et de médecins, les hommes vaquant à leurs occupations et n’étant pas présents.
Bird ne peut prendre des nouvelles qu’en téléphonant à sa belle famille. Bird, répétiteur dans un lycée, est dragué par un homosexuel. Rien à faire !…il continue son chemin et pense aller voir le bébé et son épouse….Un coup de fil le prévient : le bébé est lourdement handicapé.

Lire la suite

« Magda » – Mazarine Pingeot

MagdaMagda et Guillaume son mari, sont agriculteurs dans une ferme des Pyrénées-Atlantiques. Ils vivent presque en autarcie et fréquentent peu de monde. Ils prennent beaucoup de plaisir à faire ensemble des randonnées en montagne. Ils restent toujours peu absents de leur ferme, afin de rester proches d’Ézéchiel, leur fils de 27 ans, schizophrène, qui vit dans une dépendance de la ferme, suivi par une assistante de vie. Ils mènent une vie simple, loin du monde et son agitation. 
Leur fille Alice vit, quant à elle, dans une communauté rejetant la société de consommation et fréquente peu ses parents. Alice et son compagnon Fabrice, qu’ils n’apprécient pas, sont arrêtés et accusés de terrorisme, Alice ayant été vue dans une voiture à proximité du lieu d’un sabotage sur une voie ferrée. 

Lire la suite

Mazarine Pingeot

Mazarine-Pingeot.jpgAuteure française née à Avignon (Vaucluse) en décembre 1974

Elle est la fille de François Mitterrand, ancien président de la République française et d’Anne Pingeot, conservatrice au musée d’Orsay. Ce lien de parenté est resté caché du grand public jusqu’en 1994.

Elle effectue sa scolarité au lycée Henri-IV à Paris. En septembre 1994, elle intègre l’École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud. Agrégée de philosophie, et docteur en philosophie Mazarine Pingeot rédige une thèse portant sur Spinoza. (Source Babelio)

Depuis 2016 elle porte officiellement pour l’État civil le nom Mazarine Marie Mitterrand Pingeot 

Lire la suite