« Voyage avec un âne dans les Cévennes » – Robert Louis Stevenson

Voyage avec un âne dans les CévennesIl y a bien longtemps naissait dans ce pays du Velay un ami des livres et de la lecture, un ami qui connaissait ce livre, puisque toute le monde ou presque dans son pays de naissance en parlait…ans bien souvent l’avoir lu. Une association de promotion du territoire a, depuis, été créée, et utilise ce titre, mais je ne suis pas certain, que tous ceux qui s’en réclament aient lu, voire parcouru, ce livre à défaut de tous les sentiers du territoire qu’il évoque.  
Le gamin que j’étais s’était passionné pour les succès de Stevenson. Ils avaient bercé son enfance sans télé, sans plage, sans transhumance estivale. Le gamin va bientôt, si Dieu lui prête vie, faire connaissance avec le chiffre 7, chiffre apparaissant dans d’innombrables traditions et légendes

Lire la suite

Robert Louis Stevenson

Robert Louis Stevenson.jpgÉcrivain écossais né à Edimbourg  en novembre 1850 et décédé à Vailima, (Île Samoa), en décembre 1894

 

Une partie de ses titres

  • L’Île au trésor
  • Prince Othon 
  • L’Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde 
  • La Flèche noire
  • Le Maître de Ballantrae 
  • Un mort encombrant 
  • Le Trafiquant d’épaves 
  • Catriona 
  • Le Creux de la vague 
  • Hermiston, le juge pendeur 
  • Voyage en canoë sur les rivières du Nord 
  • Voyage avec un âne dans les Cévennes 
  • Les Squatters de Silverado 
  • À travers les grandes plaines 
  • L’Émigrant amateur

Dans Mesbelleslectures

Voyage avec un âne dans les Cévennes

Robert Louis Stevenson

« Tout livre est, dans sa signification secrète, une lettre ouverte aux amis de l’auteur. Eux seuls en pénètrent l’esprit ; ils découvrent des messages particuliers, des assurances d’affection et des témoignages de gratitude insérés à leur intention à toutes les pages. Le public n’est qu’un patron généreux qui acquitte les frais de poste. (« Voyage avec un âne dans les Cévennes » – P.37)

« Funérailles célestes » – Xinran

Funérailles célestesShu Wen est une jeune femme mariée à Kejun, un médecin dermatologue incorporé dans l’Armée populaire de Libération. Elle apprend que son mari est mort au combat…Leur bonheur fut bref. Jeune mariée depuis trois mois, elle n’a vécu avec lui que trois petites semaines seulement. La jeune femme amoureuse décide de partir au Tibet afin de comprendre les conditions de la mort de Kejun, l’armée ne lui ayant fournit aucun détail…pourquoi donc « son avis de décès ne mentionne-t-il pas la façon dont il est mort, et ne lui accorde-t-on pas le statut de martyr révolutionnaire ? »…. « Ils n’avaient même pas ajouté quelques mots pour dire qu’il était mort en martyr de la révolution, comme ils le faisaient toujours pour les soldats tombés au combat ? »….

Lire la suite

« L’Empreinte » – Alexandria Marzano-Lesnevich

L'EmpreinteDès les premières pages, l’auteure nous avertit : « il s’agit d’un livre sur ce qui s’est produit, oui, mais aussi d’un livre sur ce que nous faisons de ce qui s’est produit. Il parle d’un meurtre, il parle de ma famille, il parle d’autres familles dont les vies ont été bouleversées par le meurtre. Mais plus que ça, bien plus que ça, il s’agit d’un livre sur la façon dont nous comprenons nos vies, le passé, sur la façon dont nous nous comprenons les uns les autres. » Tout est dit sur ce livre dense, fouillé, fort et puissant car vrai puisque écrit à partir d’archives importantes et de souvenirs personnels traumatisants de l’auteure. 

Lire la suite

Alexandria Marzano-Lesnevich

alex-marzano-lesnevich.jpgAuteure américaine (Etats-Unis)

Fille de deux avocats, Alexandria (Alex) Marzano-Lesnevich a obtenu son doctorat en droit à la Harvard Law School, où elle s’est concentrée sur des questions relatives à la peine de mort. 

Elle est également titulaire d’un BA en sociologie de l’Université Columbia et d’une maîtrise en écriture documentaire de l’Emerson College. 

(Source Babelio) Lire la suite