« La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » – Philippe Delerm

Un tout petit livre qui m’est « tombé dans les mains », et que j’ai commandé alors que j’en recherchais un autre sur un site de vente de livres d’occasion qui fait mon  mon bonheur de lecteur : https://www.recyclivre.com/…un site qui me permet de fouiner, de découvrir des pépites anciennes ou nouvelles, pas chères et accessoirement d’aider une association et de financer la plantation d’arbres…des petits bonheurs personnels.

Lire la suite

« L’abattoir de verre » – John Maxwell Coetzee

L'abattoir de verreSept petits textes, sept petites nouvelles indépendantes les uns des autres écrites entre 2003 et 2017. Indépendantes en apparence….
Mais un personnage récurrent, une vieille dame nommée à trois reprises, Elisabeth Costello, personnage qu’on retrouve dans l’un des titres de Coetze, qu’il me reste à découvrir. J’aurais sans doute mieux apprécié la pensée et le projet de l’auteur dans « L’abattoir de verre » si j’avais mieux connu cette vieille dame, ce personnage de l’auteur. J’aurais ainsi sans doute disposé de meilleurs repères !
Toutes ces nouvelles prises dans le hasard des jours ont pour thème le temps qui passe, les menus désagréments qui gâchent la vie, la dégénérescence du corps et de l’esprit, l’angoisse de la mort, le besoin de profiter de chaque moment, de chaque occasion. 

Lire la suite

« Vivre et mentir à Téhéran » – Ramita Navai

Vivre et mentir à TéhéranVali Asr, c’est l’avenue de 18 km de long qui traverse Téhéran du nord au sud…une avenue emblématique de l’Iran, un peu comme nos Champs Elysées, une avenue qui sert de fil conducteur à ces huit portraits d’iraniens ou d’iraniennes. Huit portraits courageux pour tracer un autre portrait, celui de l’Iran moderne, de son rigorisme, de sa violence, de son luxe et de sa crasse.
Huit hommes et femmes, dont certains en totale opposition avec les images de l’Iran des religieux que les médias, nos médias occidentaux nous présentent. Aucun de ces personnages ne peut nous laisser indifférent, tous traduisent la violence, l’hypocrisie et le mensonge dans lesquels les iraniens sont contraints de vivre. Tous nous révoltent car tous sont des uppercuts. 

Lire la suite

« Maintenant » – Mamadou Mahmoud N`Dongo

maintenantDéconcertant et inhabituel…..
3 petits textes, que j’ai relus, afin de m’en imprégner, 
« Maintenant je me suis habitué à ta présence » est une suite de réflexions d’une phrase ou de quelques lignes, apparemment sans suite, une par page, dont on a l’impression qu’elles sortent de « je ne sais où ». Certaines ressemblent à des sujets de bac philo, d’autres sont des coups de gueule, des coups de poing de nature féministes, ou en relation avec l’exil, les origines, les relations hommes-femmes….Puis dans les dernières pages l’auteur nous en donne l’explication, l’origine….on les comprend alors mieux. J’ai éprouvé le besoin de les relire, ce qui m’a permis de les apprécier un peu plus. A vous de faire votre lecture et d’en comprendre la raison d’être.

Lire la suite

« Les oiseaux de bois » – Aslı Erdoğan

Les oiseaux de boisIls sont beaux, ils ressemblent traits pour traits aux oiseaux de nos forêts ou de nos jardins, ils en ont les couleurs, mais ils ne chanteront jamais…. »Un oiseau sans âme, impuissant et ridicule, dont les ailes, inaptes au vol, ne produisent qu’un bruit mécanique »…Belle image pleine de sous-entendus. 
Asli Erdoğan, auteure turque, plusieurs fois emprisonnée par le régime turque nous livre un recueil de 5 petites nouvelles de longueur, d’intensité et de charge émotionnelle très inégales..
Des femmes tuberculeuses usent leurs dernières forces dans une ultime ou première ballade en forêt, pour une seconde d’humour, de vie, d’amour..un homme se souvient d’une femme qu’il a beaucoup aimé et qui a disparu, une folle…

Lire la suite