« L’Empreinte » – Alexandria Marzano-Lesnevich

L'EmpreinteDès les premières pages, l’auteure nous avertit : « il s’agit d’un livre sur ce qui s’est produit, oui, mais aussi d’un livre sur ce que nous faisons de ce qui s’est produit. Il parle d’un meurtre, il parle de ma famille, il parle d’autres familles dont les vies ont été bouleversées par le meurtre. Mais plus que ça, bien plus que ça, il s’agit d’un livre sur la façon dont nous comprenons nos vies, le passé, sur la façon dont nous nous comprenons les uns les autres. » Tout est dit sur ce livre dense, fouillé, fort et puissant car vrai puisque écrit à partir d’archives importantes et de souvenirs personnels traumatisants de l’auteure. 

Lire la suite

Alexandria Marzano-Lesnevich

alex-marzano-lesnevich.jpgAuteure américaine (Etats-Unis)

Fille de deux avocats, Alexandria (Alex) Marzano-Lesnevich a obtenu son doctorat en droit à la Harvard Law School, où elle s’est concentrée sur des questions relatives à la peine de mort. 

Elle est également titulaire d’un BA en sociologie de l’Université Columbia et d’une maîtrise en écriture documentaire de l’Emerson College. 

(Source Babelio) Lire la suite

« Cinq branches de coton noir » – Yves Sente / Steve Cuzor

Cinq branches de coton noirIl est bon de rappeler certaines vérités historiques, notamment lorsqu’on va célébrer le 75ème anniversaire du débarquement américain en Normandie. Il est bon aussi de jouer de l’Histoire, de la grande Histoire, pour nous distraire, nous faire rêver… « Cinq branches de coton noir » est construit entièrement autour de ces vérités qui peuvent déranger et du roman…
Roman dont on cherche une fois la dernière page tournée à vérifier la part de vérité.
La bande dessinée est également construite autour de deux périodes, Janvier 1776 à Philadelphie, période de proclamation de l’Indépendance des États-Unis et du premier drapeau américain et juin 1944, date du débarquement en Normandie…deux périodes qui alternent agréablement au fil des pages

Lire la suite

« Martin Eden » – Jack London

MARTIN EDENMartin est un marin d’une vingtaine d’année, qui ne connait du monde que les bateaux, les bars à marins dans lesquels les bagarres éclatent quand on a affaire avec quelques susceptibilités… Alors les couteaux sortent des poches…Martin Eden est l’un de ces marins balafré au cou à la suite d’une bagarre avec un mexicain… Il a sauvé un jeune homme de bonne famille, qui l’invite chez lui. 
Là, il découvre un monde dont il ignorait tout : le monde des bourgeois, celui de l’argent, un monde dans lequel on mange dans plusieurs assiettes avec plusieurs couverts, dont on change à chaque plat. Un monde nouveau bien éloigné du sien, le monde de l’argent, de la culture, dans lequel il se sent un peu perdu. Cette famille découvre également un monde inconnu pour elle, celui des ces marins. Il captive ses hôtes par sa conversation. Pour celui qu’il a sauvé lors de la bagarre il devient même « un sauvage fort intéressant »

Lire la suite

« Mon chien Stupide » – John Fante

Mon chien stupideEn arrivant à la maison, un soir de pluie au volant de sa Porsche, Henri, trouve sa femme sur la pelouse, un fusil à la main, terrifiée par un chien monstrueux couché sur la pelouse, indifférent à la pluie et trempé comme une soupe. 
Il font entrer le chien dans la maison, dans leur vie…Stupide, ce sera son nom, est un chien Akita, un gros chien japonais -bien différent de l’image de la couverture du livre- un peu idiot et obsédé sexuel, pour lequel toute personne ou tout autre chien est l’objet de fantasmes sexuels qu’il tente immédiatement de calmer. Ce qui ne facilite pas les relations avec le voisinage. Un chien clochard un peu idiot, qui donnera le titre du roman mais n’en sera pas le personnage principal….il ne sera là que comme prétexte pour décrire les soucis familiaux et personnels d’Henri, le narrateur et pour décrire un pan de cette société américaine. 

Lire la suite