« Comedia infantil » – Henning Mankell

ixComedia infantilJosé Antonio Maria Vaz, boulanger est assis sur le toit d’un théâtre aux cotés d’un enfant qui vient de mourir. Il l’a trouvé sur la scène du théâtre  Ils ont passé ensemble ces neufs nuits d’agonie, neufs nuits fantastiques, neuf nuits au cours desquelles Nelio le gamin racontera sa vie à son sauveur…
Une mise en scène qui donne un petit air de conte à « Comedia infantil »…
Nelio est l’un de ces nombreux gamins africains, orphelin, car des hommes armés ont détruit son village et tué sa famille, sa mère a été enlevée et violée, et il a été recruté pour devenir l’un de ses enfants soldats. Ces enfants qui tuent sans état d’âme…Il a vécu dans des trous sordides avec d’autres gamins, orphelins comme lui.
Mais Nelio a une âme, une âme pure qui lui donne une conscience et une sagesse, presque cette sagesse des vieillards africains.
Une sagesse et une philosophie de vie qui lui permettront d’échapper à cette condition de tueur.

Lire la suite

« Saint Monsieur Baly » – Williams Sassine

saint-monsieur-balyUn auteur dont j’ignorais l’existence, et que j’ai découvert grâce au livre d’Elisabeth Degon  : « Williams Sassine : Itinéraires d’un indigné guinéen » . Une lecture qui m’a donné envie d’en savoir un peu plus sur cet homme…Un auteur difficile à découvrir, ses livres ne se trouvent essentiellement (et rarement) que sur des réseaux de vente de livres d’occasion.
Certains sont épuisés et quasiment introuvables donc chers.
Monsieur Baly instituteur de 65 ans, passionné par son métier et les enfants, n’est pas pressé de prendre sa retraite….Bien contre son gré il est poussé à le faire à la suite de l’arrivée d’un coopérant. Il avait encore tant à faire.

Lire la suite

« Williams Sassine : Itinéraires d’un indigné guinéen » – Elisabeth Degon

williams-sassine-itineraires-dun-indigne-guineenWilliams Sassine est un écrivain relativement méconnu du grand public, en France…Plusieurs de ses titres sont épuisés et introuvables, saut peut-être sur certains réseaux de vente d’ouvrages d’occasion….et c’est bien dommage.
Élisabeth Degon a eu le privilège de le rencontrer avant son décès…Elle a manifestement été séduite par cet homme et a éprouvé le besoin de le remettre en lumière vingt ans après son décès.
Son livre, autobiographie de l’auteur, est très documenté et fourmille de détails sur l’homme, ses rencontres, ses engagements, son œuvre.  

Lire la suite

« Madame Bâ » – Erik Orsenna

Madame BâMadame Bâ femme malienne de 56 ans souhaite rejoindre son petit-fils Michel en France pour le faire revenir au pays. Michel est passionné par le foot et a été repéré en Afrique par des recruteurs…Madame Bâ complète le formulaire d’immigration temporaire 13-0021 qu’elle souhaite transmettre au Président de la République et surtout commente avec l’aide de son avocat chacune des rubriques du formulaire;
Rubriques qui constituent les chapitres du livre.
Madame Bâ raconte ainsi toute sa vie, depuis son enfance, en passant par son mariage, ses enfants, ses métiers…une très longue lettre de 480 pages, très, trop  détaillée parfois,  pour nous faire partager également la vie de ces autres femmes africaines, les usages et coutumes de l’Afrique, excision, sexualité, mariage, enfants, marabouts, palabres, relations hommes-femmes, place des femmes…, la vie de son pays, une vie tournée autour du fleuve.

Lire la suite

« Petit piment » – Alain Mabanckou

petit pimentLes premières pages du livre, nous donnent un peu l’impression qu’Alain Mabanckou a souhaité écrire un roman léger, une farce pour faire sourire le lecteur….
Moïse est le surnom qui a été donné à ce gamin orphelin abandonné bébé, à la porte de l’orphelinat congolais par sa mère, surnom donné par ses copains parce que son nom trop long pour tenir sur un seul bracelet d’identification, est imprononçable, trop long à dire. Son nom traduit veut dire : « Rendons grâce à Dieu, le Moïse noir est né sur la terre des ancêtres » Alors Moïse est le seul gamin à porter deux bracelets sur lesquels son nom est partagé. Il aime le prêtre qui anime l’orphelinat, jusqu’au jour où ce dernier disparaît, éloigné de son orphelinat par la révolution socialiste. Là encore nous sourirons à la lecture de ces discours, des situations, des portraits. Plus tard, devenu héros de l’orphelinat Moïse deviendra « Petit piment » à la suite de l’un de ses méfaits.

Lire la suite

« Le meilleur reste à venir » – Sefi Atta

Quand m’est tombé par hasard dans les mains ce roman écrit par une auteure que je ne connaissais pas, dont l’action évoque comme le dit la 4ème de couverture le destin de »deux jeuLe meilleur reste à venirnes filles en rupture contre l’ordre et le désordre d’un Nigeria à peine sorti de la guerre du Biafra » et de plus édité par Actes Sud, je n’ai pas hésité…J’allais découvrir un pays mal connu et revenir vers une période de l’histoire contemporaine et qui a marqué mes premiers pas d’adulte…
Et je n’ai pas été déçu : je suis rarement resté insensible à la lecture d’un roman édité par Actes Sud.
Sheri et Enitan, la narratrice sont deux jeunes filles, deux voisines, devenues amies malgré les interdits familiaux et que nous allons accompagner pendant pendant près de trente ans. Lire la suite

« Jacob, Jacob » – Valérie Zenatti

Jacob, JacobL’histoire simple d’une famille de juifs algériens au sein de l’Algérie française, une famille de juifs pauvres et travailleurs vivant dans un tout petits appartement….
On tire les tables pour étaler les matelas le soir…une famille au sein de laquelle vit Jacob. Une famille dominée par les hommes dans laquelle les femmes doivent travailler dur …et s’effacer.
Jacob est le deuxième Jacob de la famille….un autre Jacob était né avant lui mais était mort à 3 ans. 

Lire la suite