« American Darling » – Russell Banks

Hanna fut, pendant les années 60-70 une jeune fille américaine très engagée politiquement…bien que (ou parce que) née dans un milieu bourgeois aisé. Ses idéaux de gauche l’ont appelée à militer contre la guerre du Vietnam et pour les droits des Noirs. Membre du mouvement des Weathermen, elle a fabriqué des faux papiers, des bombes….Elle dut quitter les Etats-Unis, où elle était recherchée par le FBI.

Alors, par peur d’être emprisonnée elle a fuit vers le Liberia. Le Liberia ….un territoire africain dans lequel les Etats-Unis ont, un temps, commencé à transporter des descendants d’esclaves noirs afin de leur rendre la liberté…et de blanchir ainsi la nation américaine…d’où le nom de l’Etat africain, nous l’apprenons ….Un pays couvé, depuis, par les Etat-Unis, une tête de pont pour pénétrer l’Afrique. 

Lire la suite

« Le Ventre de l’Atlantique » – Fatou Diome

Première publication de Fatou Diome, auteure d’origine sénégalaise.
Roman ? Pas certain, ce livre paraît très autobiographique. On perçoit le vécu des situations, des conversations. Une vérité qui ne peut que nous interpeller.
Salie, enfant illégitime d’origine sénégalaise vit en France, où elle est auteure. Toute les siens, son frère notamment sont restés en Afrique. Elle représente à leurs yeux la réussite, l’argent, le bonheur…
Beaucoup aspirent à la rejoindre et à quitter au plus vite l’île de Niodior où ils vivent, où Fatou Diome est née
Madické, son frère rêve de devenir footballeur, de jouer dans une grande équipe française. Tant de grands joueurs européens sont d’origine sénégalaise. On les voit régulièrement à la télé à l’occasion de cette Coupe du Monde. Maldini est son héros. Alors Madické s’entraîne avec un ballon fait de chiffons sur le terrain de foot défoncé.

Lire la suite

« Un océan, deux mers, trois continents » – Wilfried N`Sondé

Un océan, deux mers, trois continentsCertains livres ont le don de vous happer dès les premières pages, de vous couper du monde et de vous plonger dans l’Histoire, dans la honte et le sublime. « Un océan, deux mers, trois continents » fait partie de ces livres que j’ai eu de la peine à refermer, en fin de journée.
Nsaku Ne Vunda, gamin né au bord du fleuve Kongo à la fin du XVIème siècle fut élevé par des missionnaires catholiques, blancs et devint l’un des premiers prêtres noirs. 
Le roi des Bakongos, le charge d’aller plaider la cause des Noirs devant le pape, de partir pour l’alerter du crime que connaissait alors le peuple de son pays, le Kongo, crime commis par des blancs, des portugais, des espagnols, qui trouvaient là une importante source de profits en vendant au delà des mers une main d’oeuvre bon marché, celle des esclaves… 

Lire la suite

« Frère d’âme » – David Diop

Frère d’âmeIls sont morts en silence, hachés par la mitraille, toujours en première ligne, chair à canon pas chère en larmes…
« ILS » …ce sont ces tirailleurs sénégalais dont on parle assez peu dans la littérature sur la Première Guerre Mondiale….Petite précision de ma part, on parle toujours des « tirailleurs sénégalais », mais en fait ces combattants furent arrachés à tous les pays africains de la France coloniale. Il est nécessaire de le rappeler. Il fallait David Diop , auteur qui vécut au Sénégal pour en parler un peu plus…
Pour nous émouvoir de leur sort, de leur vie.
Ce roman hallucinatoire ne peut laisser indifférent. Il a au moins le mérite de donner la voix à ces milliers d’anonymes noirs, venus de différentes tribus mourir dans les tranchées. Ils sortaient de la tranchée en criant, pour faire peur à l’ennemi…dit-on.

Lire la suite

« Ebène – Aventures africaines » – Ryszard Kapuściński

Ebène - Aventures africainesRyszard Kapuściński a arpenté l’Afrique noire de long en large, des années 50 aux années 70, en qualité de journaliste correspondant d’une agence de presse polonaise… Il n’a fréquenté ni les Hilton ni les palaces africains, il n’a jamais voyagé en classes affaires dans des avions luxueux. Peut-être que les moyens mis à sa disposition ne le lui permettaient pas, mais surtout, je crois, il voulait être au plus près des Africains, connaître et partager leurs conditions de vie, leurs misères, leurs difficultés, afin de proposer à ses lecteurs des reportages sincères et vrais. Alors il dormait dans des masures, sous la tente, voyageait dans des autocars surpeuplés, non climatisés, bien sûr, et patientait sous le soleil, en plein désert, dans l’attente que le chauffeur répare pour la énième fois son vieux camion déglingué. Etre humble et vivre comme eux était indéniablement le meilleur moyen pour lui de se faire accepter des Africains, de recueillir leurs mots, de connaître leurs maux.

Lire la suite

« Le suspendu de Conakry » – Jean-Christophe Rufin

Le suspendu de ConakryUne farce surprenante à bien des égards et agréable….c’est une chance de trouver le dernier livre de Jean-Christophe Rufin disponible au rayon nouveauté d’une médiathèque !
J’avais été séduit il y a bien longtemps par Rouge Brésil dont j’ai gardé un vague souvenir… Tiens, il faudrait que je le relise !! 
Surprenant tout d’abord de lire un polar écrit par un académicien…Je ne pense pas que beaucoup d’entre eux se soient engagés dans cette voie…
Un polar bien monté.
Un plaisancier est découvert mort, tué d’une balle dans la poitrine, suspendu pas les pieds au mat de son bateau dans le port de Conakry…une mise en scène pas banale.

Lire la suite