« La Chambre de Giovanni » – James Baldwin

La Chambre de GiovanniDavid est un jeune américain dans le Paris des années 50. Sa fiancée Hella est en Espagne…Seul, il fréquente les bars, cherche de la drogue…il doit de l’argent, ne sait où dormir…Rencontre avec Giovanni, jeune italien, qui l’héberge. Début d’une relation sexuelle, d’un amour, d’amours qu’on cachait alors. Magnifique roman, que certains disent autobiographique sur l’amour homosexuel… 
Roman tragique aussi sur la peine de mort, évoquée très tôt dans le livre. Pourquoi ? Je vous laisse le découvrir.
Si Giovanni se donne complètement à cet amour véritable, il n’en est pas tout à fait de même pour David, qu’on perçoit tantôt passionné, tantôt incapable et fautif du fait de cette relation interdite par l’époque, interdite par les bonnes mœurs. Tiraillé par les conventions. Incapable de s’assumer.

Lire la suite

« L’ombre du vent » – Carlos Ruiz Zafón

L'ombre du ventLe jeune Daniel, découvre grâce à son père libraire à Barcelone, un lieu secret méconnu de tous, « Le Cimetière des livres oubliés »…où sont gardés au secret, loin du monde, des livres ayant disparu de la circulation, non réédités…
Le maître des lieux et son père l’autorisent à choisir un livre, à condition qu’il en prenne soin pendant toute sa vie. Alors ce sera « L’ombre du Vent » de Julian Carax…qu’il s’empresse de lire. Il découvre que tous les livres de cet auteur ont disparu, tous brûlés..Il tient en main un petit trésor. Chaque livre reflète une partie de la personnalité de son auteur, dit-on. Alors Daniel va tenter d’en savoir plus sur Julian Carax, auquel très rapidement il s’attachera, sans pouvoir le rencontrer puisqu’il est mort. 
Les livres font la vie de Daniel : il vit aux côtés de son père veuf, qu’il aide de temps en temps, dans sa librairie.

Lire la suite

« Destinataire inconnu » – John Dunning

destinataire inconnuC’est assez rare que je lise des polars, mais de temps en temps, lorsqu’ils m’entraînent dans un monde inconnu ou sur la suggestion d’un(e) ami(e), je me lance. Et cette « amie » fut Allison Hoover Bartlett qui m’avait passionné avec « L’homme qui aimait trop les livres » ….l’histoire réelle d’un voleur de livres rares. Cette journaliste avait fait référence, lors de son enquête, à « Destinataire inconnu » de John Dunning, l’un de ces nombreux livres qui ont pour cadre le monde des livres.
« Destinataire inconnu » est un polar qui a comme cadre le monde des livres et des amateurs de livres anciens prêts à tuer pour une édition originale. Un monde que John Denning connaît bien, semble-t-il.

Lire la suite

« Les fantômes du vieux pays » – Nathan Hill

les fantômes du vieux paysQu’est-il passé dans la tête de Faye Andresen-Anderson lorsqu’elle a agressé le gouverneur Parker, candidat à la présidentielle américaine?…
Et quelle agression ! Elle lui aurait jeté une poignée de graviers, sans toutefois le blesser, ni le toucher…Les preuves de son forfait tournent en boucle sur toutes les chaines de télé…qui s’empressent de la surnommer Calamity Parker. 
Du jour au lendemain elle devient célèbre…
Elle a jeté du gravier, Nathan Hill quant à lui m’en a jeté plein la vue.

Lire la suite

« L’origine du silence » – Jed Rubenfeld

L'origine du silence.jpg16 septembre 1920 : 1er attentat terroriste dont fut victime le peuple américain : 38 morts plus de 200 blessés….à Wallstreet.
A partir de ce fait historique avéré, Jef Rubenfeld, a écrit ce roman policier plaisant à lire et instructif, qui permet de voyager des tranchées de 1918 au New-York des années 20 dans lequel les grattes ciels faisaient 24 étages…., en passant par Vienne, Prague, et de rencontrer Marie Curie et son radium, Freud.
Il a bien sur pris quelques libertés avec l’Histoire, celle avec un grand H, et comme les auteurs de cet attentat n’ont jamais été identifiés, il a conçu un roman dans lequel les héros mènent en parallèle 2 enquêtes, une sur l’attentat, et l’autre sur un vol de Radium. 3 héros de roman policier, intelligents, forts, coureurs de jupons….et un gamin …bien silencieux..

Lire la suite

« My Absolute Darling » – Gabriel Tallent

my absolute darling« Dérangeante » est sans aucun doute le terme qui convient, selon moi, le mieux à cette lecture…
Oui cette lecture m’a dérangé, dans tous les sens du terme…Mais attention, « dérangé » ne veut pas dire « désintéressé ». Loin de là ! 
Julia Alveston est une gamine de quatorze qui a poussé tout en longueur. Martin, son père et ses copains de classe préfèrent l’appeler « Turtle » ou « Croquette ». Elle vit seule avec lui, dans une baraque semblant faite de bric et de broc en forêt, un peu loin de tout, en Californie, la Californie sauvage, loin du bling-bling. Sa mère a disparu de façon étrange en mer lors d’une plongée en mer.  

Lire la suite

« Chronique d’un pays natal » – James Baldwin

chronique d'un pays natalTrouvé par hasard dans un vide grenier, « Chronique d’un pays natal » rassemble divers textes écrits par James Baldwin entre 1948 et 1955…J’avais découvert cet auteur il y a bien longtemps, à la fin des années 70, dans un article. Vague souvenir remonté à la surface qui s’est transformé en vif intérêt à la lecture de ces mots de la 4 ème de couverture : « …la condition des Noirs aux États-Unis… »
Ces chroniques sont toutes parues dans des journaux français ou anglais entre 1948 et 1955…je n’étais pas encore né lorsque certaines sont parues, et je salissais mes couches pour d’autres. En tout cas je n’ai que de très vagues souvenirs quant à l’époque des plus récentes….

Lire la suite