« Des fleurs pour Algernon » – Daniel Keyes

Des fleurs pour AlgernonUn petit bijou à dévorer d’urgence si vous ne connaissez pas. 
« Le Dr Strauss dit que je devrez écrire tout ce que je panse et que je me rapèle et tout ce qui marive à partir de mintenan »….Alors Charlie écrit, avec ses mots, dans des « conte randu » datés, tout ce qui lui passe par la tête, ses émotions, décrit sa vie, ses amis, son bonheur de vivre.
Charlie est un infirme moteur cérébral…Parce que Monsieur Donner, boulanger connaissait son oncle, il l’embaucha pour lui confier des petits travaux, livraison, nettoyage. Charlie est heureux, il est apprécié de ses collègues de travail. Charlie a été volontaire pour que le professeur Nemur tente sur lui une opération du cerveau qui lui donnerait les capacités intellectuelles qu’il n’a pas.

Lire la suite

« Un Long silence » – Mikal Gilmore

Un Long silenceGary Gilmore….un vague souvenir pour les plus anciens d’entre nous…Il fut l’homme qui exigea que la peine de mort à laquelle il avait été condamné soit appliquée. Il fut fusillé le 17 janvier 1977 dans un hangar, et semble-t-il, ce fut lui qui donna l’ordre de tir aux cinq hommes chargés de la basse besogne « Let’s do it » : … »faites le ». 
Il avait tué de sang froid  durant les hold-up d’une station-service et d’un motel deux jeunes pères de famille. Il les avait fait s’allonger au sol, à plat ventre, et il les avait froidement exécuté d’une balle dans la tête..pour quelques dollars 
Sa volonté dernière d’être exécuté avait fortement dérangé et interrogé à la fois les hommes politiques – la peine de mort n’était plus appliquée depuis presque soixante dans l’Utah – les membres de la commission de remise de peine, sa famille, les opposants à la peine de mort, les artistes…. Comment refuser la volonté du condamné..Hypocrisie d’un système !

Lire la suite

« Certains souvenirs » – Judith Hermann

Certains souvenirsJudith Hermann ! Vous connaissez ? En ce qui me concerne, je ne la connaissais pas, je n’en avais jamais entendu parler….Alors quant Babelio, m’a proposé dans le cadre de l’opération Masse critique de découvrir « Certains souvenirs » avant sa sortie en librairie début janvier 2018, j’ai bien sûr accepté…même si je ne suis pas un lecteur assidu de nouvelles.
J’en sors assez décontenancé, assez troublé, mais surtout nullement indifférent. 

Lire la suite

« Le bizarre incident du chien pendant la nuit » – Mark Haddon

Le bizarre incident du chien pendant la nuitChristopher, jeune gamin anglais, découvre Wellington, le chien de ses voisins, tué sur une pelouse, une fourche le clouant au sol. Aimant les chiens, il décide de mener une enquête afin de découvrir qui est l’assassin.
Il est le narrateur du livre.
Christopher n’est pas un gamin comme les autres: il a « quinze ans, trois mois et deux jours », et connaît « tous les pays du monde avec leurs capitales et tous les nombres premiers jusqu’à 7507 ». Il aime la vérité et son rat apprivoisé. C’est un fort en maths, doué d’une mémoire photographique qui passe par plaisir des examens pour entrer en faculté.
Admirateur de Sherlock Holmes, il aime certaines couleurs comme le rouge mais déteste le jaune et le brun.

Lire la suite

« Le dernier homme qui parlait catalan » – Casajuana Carles

Le dernier homme qui parlait catalanLe vote récent d’indépendance de la Catalogne, m’a incité à en savoir plus, à tenter de comprendre cette revendication. Alors j’ai cherché, sur internet et dans les rayons de ma médiathèque, en utilisant les mots clés « Catalogne, Catalan, livre…. ». Je suis bien sûr tombé sur tous les guides touristiques, tous les dictionnaires…et bingo! sur ce titre intrigant et provocateur « Le dernier homme qui parlait catalan », traduit du catalan…un livre qui sort très rarement des rayons parait-il !
Une belle surprise littéraire !

Lire la suite

« L’amour au tournant » – Samir Kacimi

L'amour au tournantUn vieil homme, Nordine Boukhalfa, ancien chirurgien dentiste vient d’avoir  quatre-vingt-six ans. Il s’ennuie, et n’a plus de goût à la vie dont il n’attend plus rien.. Il n’espère qu’une chose, que la mort l’appelle. Il a été marié, mais son épouse qu’il n’aimait pas est morte. Depuis il vit seul. Ses journées sans but sont longues et il les passe dans les squares, assis sur un banc.
Le matin de son anniversaire, alors qu’il laisse s’écouler le temps sans but, un autre vieil homme s’assied à ses côtés et lui demande : « Tu aurais une cigarette ? »…et les voilà les deux papis partis pour une rencontre qui va changer leur vie. Ce vieil homme Qassem Amir lui parait pourtant antipathique au premier abord.
Lire la suite

« Ce que j’ai voulu taire » – Sándor Márai

ce que j'ai voulu taireIl y a quelques mois, par hasard, je découvrais Sándor Márai avec Les Braises et la Sœur ..Et les quelques mots écrits sur la quatrième de couverture de « Ce que j’ai voulu taire » que je feuilletais dans la bac des livres à ranger en rayon de la Médiathèque m’ont interpellé : « Longtemps présumé perdu avant d’être retrouvé et de paraître en 2013… »…
Un hasard, qui fait bien les choses. 
Un peu désuet peut-être, assez oublié des médias, Sándor Márai a le charme des vieilles choses, le charme d’un temps révolu, et le regard d’un humaniste, d’un homme sans doute désespéré, qui quitta son pays, la Hongrie en 1948, pour fuir le régime communiste….et se donner la mort en 1989

Lire la suite