« Un voyage humain » – Marc Pautrel

Un voyage humainUn homme, une femme, rupture, retrouvailles. La vie toute simple d’un couple….retard d’un jour, de deux jours….d’une semaine… l’attente d’un enfant qui va renforcer cet amour et ce couple. Cette attente décrite par le papa…elle a déjà des enfants d’un autre papa..
J’ai retrouvé cette attente qui fut la mienne, attente non déçue en ce qui me concerne…toute la différence
Un petit livre, une écriture simple et touchante. 


 Plus sur Marc Pautrel

Extraits
  • « Je la vois qui tourne et tourne et tourne encore pendant des heures, la nuit, sans sommeil, la journée dans le vide, à répondre à côté aux questions de sa grande fille, de son jeune fils, préoccupée, absente » (P. 12)
  • « J’ai hâte de retrouver mon amoureuse, cette bonne fée, cette étrange magicienne. Elle et moi, nous nous sommes beaucoup disputés, ou plutôt, c’est elle qui m’aura fait la guerre, attaqué, harcelé, mais je ne dirai rien, j’étais triste, j’attendais, je partais, je claquais la porte en soupirant, et j’étais désolé, affligé et déçu. Elle m’a détesté pour mon infidélité et mon dilettantisme, mon calme et ma passivité. Je n’ai pas supporté ses colères régulières, sa haine épisodique de tous ceux qu’elle croisait. Mais pourtant : les bons jours c’était une femme merveilleuse » (P. 18)
  • « Elle ne va rien dire à ses enfants, ça ne les regarde pas, c’est sa vie, c’est ma vie, notre vie, elle refait sa vie en parallèle de sa vie existante. Moi non plus je ne vais rien dire à personne, d’ailleurs personne ne comprend pour elle et moi, personne ne me croit, ne nous croit, les gens sont idiots » (P. 19)
  • « Les choses vraiment importantes méritent d’être inscrites sur leur propre support, l’écriture sur papier est la forme supérieure du langage, c’est comme ça » (P. 19)
  • « Le sexe en soi ça n’existe, en soi ça n’a aucun intérêt, on oublie tout aussitôt qu’on a terminé, ça ne laisse aucune trace. On ne fait vraiment l’amour que lorsqu’existe la possibilité même infime et toute théorique, de déclencher quelque chose, d’entraîner des conséquences. C’est cette éventualité de futur, ce risque de naissance qui provoque l’émotion. » (P. 22)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s