« Charlotte » – David Foenkinos

CharlotteJ’avais feuilleté ce livre et son écriture sous forme de vers et de poésie m’avait rebuté, puis ce livre à reçu des louanges, des prix littéraires et aussi des critiques fortes. En tout cas il ne semblait pas laisser les lecteurs indifférents.
On connaît la fin et l’intrigue, mille fois écrite, tout le monde en a parlé : La vie d’une enfant juive devenant jeune fille puis mère, l’Allemagne nazie, la fuite en France, les dénonciations, la déportation ….; C’est une artiste peintre décrite souvent avec poésie.Rapidement cette écriture rythme l’histoire. Des phrases percutantes et banales parfois, courtes et encore plus que dans un roman classique, cette présentation sous forme de phrase courtes m’a plu et surpris.


Plus sur David Foenkinos


Extraits

  • Billy Wilder disait : « les pessimistes ont fini à Hollywood, les optimistes à Auschwitz » (P. 55)
  • « En janvier 1933, la haine accède au pouvoir. (P. 55)
  • « Aux Beaux-Arts progressivement la liberté artistique se restreint.
    Les professeurs sont soumis à des contraintes plus strictes.
    Les nazis ont décidé de mater aussi les pinceaux » (P. 66)
  • Sur Alois Bruner
    « Son malaise de ne pas correspondre au type aryen renforce sa haine.
    Plus qu’un autre, il doit prouver que son sang est pur.
    Mais rien a faire, c’est un homme banal.
    Son charisme est nul, sa voix ne porte pas.
    Pourtant on ne peut l’oublier après l’avoir vu.
    Les témoignages sur sa violence, sa perversité sont édifiants.
    Vulgaire, brutal, il porte toujours des gants
    De peur d’entrer en contact avec un juif. (P. 198)
  • « Les mots n’ont pas toujours besoin d’une destination.
    On les laisse s’arrêter aux frontières des sensations.
    Errant sans tête dans l’espace du trouble.
    Et c’est bien le privilège des artistes : vivre dans la confusion. »
  • Une révélation est la compréhension de ce que l’on sait déjà. »

Une réflexion sur “« Charlotte » – David Foenkinos

  1. Je viens de lire ce livre.Je l’ai aimé car il m’a permis de découvrir une artiste que je ne connaissais pas. En ce qui concerne l’écriture, ce n’est pas vraiment de la poésie, mais on se laisse aller au rythme de ces passages continuels à la ligne, comme des bribes de souvenirs, de retour vers un passé trop connu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s