« Le chat du Rabbin »- T 6 – Tu n’auras pas d’autre Dieu que moi – Joann Sfar

Le Chat du Rabbin - T 6 - Tu n'auras pas d'autre dieu que moiLe chat apprend par sa maîtresse Zlabya qu’elle attend un enfant… Elle l’aime bien…Elle l’a informé le premier, bien avant son mari…
Que va t’il devenir ? C’est sur, elle va moins l’aimer, ce petit monopolisera toute l’attention, tout l’amour de Zlabya. Elle ne sera plus aussi disponible pour lui, finis les câlins, les longues discussions, les confidences. Il ne sera plus « le centre du monde » 

Désespoir et jalousie du chat : « Je n’arrive pas à me faire à cette idée atroce….je ne serai jamais le père de ses enfants »
Il en parle au Rabbin, le père de Zlabya, lui demande ce qu’il va faire, ce que va faire « Dieu pour que le monde reste comme avant » ….comment la religion pourrait l’aider à surmonter son désespoir ……début de longues discussions, qui constituent l’essentiel de l’album, entre le rabbin et le chat sur le thème de la prière, son intérêt, les rites, pratiques et traditions religieuses, l’écoute de Dieu….l’essence même de la religion. En filigrane …..l’existence de Dieu
Joann Sfar met son rabbin en scène, parfois en lui prêtant des propos qui font sourire….il est tellement ancré dans ses certitudes religieuses, dans l’application des rites, il croit tant à l’intérêt de ses prières …..c’est le minimum que nous lecteurs attendons de lui…. 
Dans chacun de ses albums du Chat, Joann Sfar essaie de nous informer sur la religion juive, la diaspora juive, etc. 
Une nouvelle fois, il a pris ce pari et l’a réussi. 
Les questions naïves mais sensées du Chat au Rabbin, les réponses de ce dernier peuvent être transposées indistinctement à toutes les religions….mais, quand on est né dans une famille juive séfarade,…..il faut un courage certain pour dessiner, écrire, se moquer gentiment et ridiculiser parfois la religion juive…..et toutes les religions et leurs rites.

Une belle découverte que ce chat ….toujours différent et philosophe dans chacun de ses albums 


Plus sur Joann Sfar


Extraits
  • « Fais des enfants, vieillis, meurs. Et le souvenir qu’ils auront de toi, c’est ta tête de grand-mère. Parce que les gosses ne se souviennent que de la tête qu’on a avant de mourir » (P. 16)
  • « Et si ce théâtre de la vie que je trouvais si bien écrit parce que j’avais l’impression qu’il était construit autour de moi….Parce que sincèrement, si c’est pas moi, qui ça peut bien être, le centre du monde ? » (P. 19)
  • « – Je ne saisis pas en quoi tes prières vont améliorer notre situation [ ] Et tes prières, c’est même pas pour demander un truc à Dieu ! C’est juste pour répéter tout le temps les mêmes mots
    – Comme toi quand tu miaules 
    – Je miaule pas, je parle ! La parole : chaque mot est différent. Chaque phrase est une surprise ! Rien à voir avec tes bredouillages. Toi tu chantes toujours les mêmes mots. Moi en une minute, j’ai mille idées. Vous depuis mile générations, vous ânonnez les mêmes formules ! Et je suis certain que la moitié des fidèles ne comprennent même pas l’hébreu 
    – Qui prouve que tes mots sont plus justes que ma prière ? 
    – Moi au moins, je me révolte 
    – Moi quand j’ai terminé ma prière, je me sens bien. Et toi ?
    – Tsss  » (P. 21)
  • « – Mais ton dieu, il te sauve du chagrin fou ?
    – Je t’ai dis que je ne lui demande jamais rien
    – Et je te demande à quoi il sert
    – Je n’ai pas le droit de m’interroger sur la raison de Dieu
    – Mais c’est quoi votre relation ? 
    – Je lui envoie des prières 
    – Ouais, ben comme moi quand je miaule 
    – Non, toi parfois tu récoltes du poisson
    – Ah. Et c’est mieux de miauler sans rien recevoir ?  » (P. 25)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s