« Le bizarre incident du chien pendant la nuit » – Mark Haddon

Le bizarre incident du chien pendant la nuitChristopher, jeune gamin anglais, découvre Wellington, le chien de ses voisins, tué sur une pelouse, une fourche le clouant au sol. Aimant les chiens, il décide de mener une enquête afin de découvrir qui est l’assassin.
Il est le narrateur du livre.
Christopher n’est pas un gamin comme les autres: il a « quinze ans, trois mois et deux jours », et connaît « tous les pays du monde avec leurs capitales et tous les nombres premiers jusqu’à 7507 ». Il aime la vérité et son rat apprivoisé. C’est un fort en maths, doué d’une mémoire photographique qui passe par plaisir des examens pour entrer en faculté.
Admirateur de Sherlock Holmes, il aime certaines couleurs comme le rouge mais déteste le jaune et le brun.

Christopher ne peut pas supporter que les aliments se touchent dans une assiette, et n’aime ni parler à des inconnus, ni les histoires drôles …parce qu’il ne les comprend pas. Personne ne peut le toucher, il ne le supporterait pas
A ses yeux, les autres êtres humains sont … déconcertants. 
Bref il est autiste. 
Cette recherche du coupable va l’amener à rencontrer ses voisins, à les interroger… jusqu’au jour où son père lui défend de poursuivre ses recherches…. 
Les propos de Christopher sont souvent émaillés de considérations sur notre monde très éloigné du sien, souvent pleines d’humour et parfois dérangeantes.
Plaisant et tendre, ce livre multiplie les considérations de l’auteur, du jeune Christopher confronté au monde dans lequel nous vivons. Ces redites, cette multiplication des différences entre le monde de ce jeune autiste et notre monde devient parfois un peu lassante dans la deuxième moitié du livre, cette tendresse et cet humour devenant plus rares.
C’est sans doute la lassitude, cet épuisement qu’on doit éprouver parfois lorsqu’on partage la vie de ces enfants. Des enfants que connaît bien Marc Haddon, puisqu’il a travaillé avec eux, semble-t-il. 
Ce livre chargé d’émotions pose de vraies questions sur l’intégration des handicapés dans la société et nous permet de voir notre monde avec le regard de ces jeunes handicapés, différents mais pas idiots du tout, loin de là.
C’est pourquoi ce livre est utile, indispensable même.

Qui est Marc Haddon


Quelques lignes
  • Nous découvrons vite que Christopher ne peut ressentir ses émotions comme tout un chacun. parce qu’elles seraient pour lui une expérience trop destructrice, il les met à distance. De le même façon, il éloigne aussi les autres, ne supporte pas d’être touché par eux, perçoit leurs bruits comme un tintamarre assourdissant et leurs mouvements comme un tourbillon chaotique. le monde se transforme vite en un ensemble de dangers qui piquent et pénètrent de tous côtés. Afin de faire face à ce risque permanent, Christopher se concentre sur des détails qu’il va isoler, mesurer, décrire, en se protégeant du reste, devenant expert dans l’art d’expliquer les choses de façon abstraite. Il est capable de performances hors du commun en mathématiques, mais il est incapable de ressentir ou de deviner ce que les autres pensent ou éprouvent dans les situations de la vie quotidienne. Si les gens qui l’entourent ne comprennent pas son attitude, il ne leur répond pas, ou, s’ils ne se satisfont pas de ses réponses bizarres et insistent, il coupe le contact, se balance, se roule en boule et même grogne. Comme un animal apeuré, Christopher peut parfois frapper pour se défendre (Préface P.10)
  • « Je pense que les gens croient au paradis parce qu’ils n’ont pas envie de mourir, parce qu’ils veulent continuer à vivre et qu’ils n’ont pas envie que d’autres gens s’installent dans leur maison et jettent leurs affaires à la poubelle » 
  • « Les chiens sont fidèles et ils ne disent pas de mensonges, parce qu’ils ne savent pas parler »
  • « Les gens qui croient en Dieu pensent que Dieu a mis l’être humain sur terre parce qu’ils s’imaginent que l’être humain est le meilleur animal du monde. Mais l’être humain n’est qu’un animal et il évoluera pour produire un autre animal, et cet animal sera plus intelligent que l’être humain et il enfermera les hommes dans un zoo, comme nous enfermons les chimpanzés et les gorilles. »

4 réflexions sur “« Le bizarre incident du chien pendant la nuit » – Mark Haddon

  1. Un livre que j’avais aimé (8/10 comme note). En lisant ta chronique et en relisant la mienne, de bons souvenirs de lecture me sont revenus.
    Bonnes fêtes, FLaure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s