« Nous avant tout le reste » – Victoria Rebel

Nous avant tout le reste

Helen, Molly, Caroline et Ming sont venues rendre visite à Anna. Elles sont toutes cinq amies depuis bien longtemps. Leur amitié a résisté aux aléas de la vie, aux divorces et aux enfants. Entre elles, elles s’appellent « les Vieilles Amies »
Elles sont pourtant bien différentes, par leur personnalité, et par leur vie, par leurs métiers.
Aujourd’hui elles sont venues accompagner Anna dans son combat contre le cancer. Un combat sur le point de s’achever ! Le crabe est en train de gagner la partie, toutes cinq le savent, et Anna, face à la douleur, le souhaite….et est prête à tout pour anticiper la fin!
Par moments, « Anna n’en a plus rien à foutre de passer du temps avec qui que ce soit. »

Dans la grande maison qui a accueilli tant de fois leurs rencontres familiales et leurs enfants tous mélangés dans la même joie, d’autres amies sont occasionnellement présentes, ce sont celles qu’Anna a rencontrés, dans cette campagne du Massachusetts depuis qu’elle s’est marié il a bien longtemps avec Reuben…Reuben dont elle est maintenant séparée, mais qu’une tendresse réciproque unit encore dans la lutte contre la maladie..

Amitiés anciennes, amitiés plus récentes, anciens conjoints…tous sont tour à tour autour d’elle…

L’issue est connue, mais tous et toutes profitent de ces derniers jours pour revivre cette longue amitié, ces petites et grandes épreuves mises sur leur route par la vie. Toutes et tous sont là pour Anna. Pour lui apporter des dernières joies, des derniers éclats de rire, malgré ses 25 ou 30 kilos toute mouillé. Alors les rires des fêtes, des peines et rencontres passées remontent à la surface et une dernière fois, comme des gamines, elles vont s’éclater, rire comme des gamines.

Larmoyant ? pas du tout, bien au contraire. 
Un roman plein de joie, un roman grave du fait du contexte, du fait de l’épreuve qu’Anna affronte, mais pas du tout triste. Nostalgique tout au plus. Un roman lucide dont l’issue est certaine, c’est l’issue de chacune de nos vies.  Face à cette issue inéluctable, il nous rappelle la nécessité de faire fi des querelles de toutes sortes, de s’appuyer sur ceux que l’on aime, sur ceux qui peuvent vous apporter encore quelque chose, vous faire sourire, vous accompagner jusqu’au bout..et les accompagner en cas de besoin…
Quand Babelio m’a proposé cette lecture, j’ai hésité quelques instants…écrit par une femme, autour de cinq femmes personnages principales du roman, j’appréhendais que ce texte soit trop féminin…Mon coté un peut macho et ….con !
Oui, il l’est…..uniquement parce que les mots émotions, amitié, joie, prévenance, disponibilité aux autres, rigolade, famille, tristesse, souffrance, écoute, vie et mort sont féminins.
Belle lecture, dont la construction peut troubler un instant. 
Merci à Babelio et à Masse critique pour cette découverte
Piaf le chantait si bien : « Non rien de rien, non je ne regrette rien…! »
Editions Flammarion – Traduction : Rose Labourie – 2018 – 296 pages


Quelques lignes
  • « Pourtant, rien dans la maison n’était normal. Chaque jour, Anna avait des moments d’absence. Pour l’infirmière à domicile, c’était « une question de semaines ». Voire moins. Et c’était tout. » (P. 48)
  • « «En Oregon, il y a une première demande orale, puis un délai de quinze jours avant que le patient puisse faire une deuxième demande orale, ensuite vient la demande écrite.» Anna fit un doigt d’honneur à John. En agitant le doigt pour souligner son geste. » (P. 89)
  • « Reuben voulait en finir. Pas qu’Anna meure. Mon Dieu, il n’était pas un salopard à ce point. Mais il voulait que cette agonie prenne fin. Il voulait retrouver sa vie. Était-ce cruel? » (P. 114)
  • « En regardant les visages dans la pièce, elle comprend que c’est la vie. Nous sommes là. Et puis nous ne sommes plus. Pour un petit moment nous sommes une histoire qu’on raconte. » (P. 266-7)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s