Jerzy Kosinski

« Les livres me fascinaient. Tout un univers surgissait d’entre leurs pages, aussi réel et presque plus riche que le monde qui nous entoure. On y pénètre les pensées et les désirs de personnages que, dans la vie, on aurait simplement croisés sans les connaître. » (L’Oiseau bariolé – P. 233)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s