"Notre-Dame de l'humanité" – Adrien Goetz

Nous avions les yeux rivés à nos écrans….

..chacun de nous, croyant ou non, se souviendra à jamais de cette soirée…..

Impensable ! Incompréhensible !

Tous ou presque, nous fumes sidérés par ce drame.

Une part de notre patrimoine venait de disparaître…cette forêt de chênes constituant la charpente était à la fois une œuvre-d’art, une prouesse technique réalisée par des compagnons. Unique!

Sinistre 15 avril 2019. 

Sinistre pour nous, français, mais également sinistre pour d’autres..le monde entier était ému et en faisait ses gros titres de journaux, ouvrait ses informations télé sur cet incendie…sans voyeurisme. Notre-Dame de Paris devenait Notre-Dame de l’humanité.

Au lendemain de ce drame, hommes politiques, experts techniques, amateurs d’art, quidams de la rue…chacun émit son avis, que ce soit devant les caméras de la télé ou aux comptoirs des bistrots… »Il faut reconstruire à l’identique ! » « Non, cette flèche qui s’est écroulée en flammes était une hérésie, construite aux XIX ème siècle par Violet le Duc »…certains proposeront même des concours d’architectes, une flèche moderne, d’acier…. 

Adrien Goetz, historien d’art, agrégé d’histoire et auteur, nous éclaire sur le passé de cette cathédrale, sur sa construction, sur le travail de Violet le Duc, controversé certes, mais qui permis de sauver ce bâtiment qui partait en ruines, comme nombre d’autres qu’il réhabilita, notamment la Cité de Carcassonne, le Mont Saint-Michel…sans lui, sans ses interprétations et sans Prosper Mérimée également que serait notre patrimoine ?

Il nous rappelle également que Notre-Dame n’est pas la première cathédrale en partie détruite par un incendie, d’autres avant elles l’ont été…les guerres notamment celle de 14-18 en ont laissé d’autres à l’état de ruine. 

Petit livre d’inquiétude également pour tant d’autres bâtiments historiques qui ne sont plus entretenus correctement, pour tant de chefs-d’œuvre menaçant ruine. Au fil du temps les gouvernements les ont délaissés. 

Alors aujourd’hui face à la désaffection des fidèles, des églises sont vendues pour devenir des centres commerciaux, des lofts bobo…notre patrimoine fout le camp.

Je dois relire Hugo…lui qui fit de Notre-Dame un roman, lui qui écrivit Notre-Dame de Paris..en partie pour la défendre contre les pics et les pioches des démolisseurs. Adrien Goetz nous le rappelle.

Écrit le 21 avril 2019, moins d’une semaine après le drame, ce petit livre est un appel à la défense de notre passé, de notre culture, de notre patrimoine.  Tout le monde fout le camp, fidèles comme pouvoirs publics abandonnent ces lieux de culte…

Heureusement les dons venant de nombreux pays permettront de sauver Notre-Dame.

Mais pour la reconstruire comment ? A la suite de concours d’architectes ayant des visions futuristes, ou à l’identique ? 

Mais tant d’autres lieux d’histoire partiront en ruine dans l’indifférence générale ! Adrien Goetz s’en inquiète.

« L’incendie de Notre-Dame devrait être l’occasion malheureuse d’une prise de conscience »….

« Reconstruire, rebâtir, réparer ou “restaurer»? » c’est là toute la question de ce livre…

« ….il faut que l’État s’engage. » 

Éditions Grasset – 2019 – 74 pages


Lien vers la présentation d’Adrien Goetz


Quelques lignes

  • « L’événement est épouvantablement «instagrammable». Il dit tout de notre époque, face à la cathédrale qui raconte les siècles. » (P. 7)
  • « Elle est de manière indissociable un chef-d’œuvre du XIIe siècle et un chef-d’œuvre du XIXe siècle. Elle est gothique et romantique, nationale et populaire. » (P. 22)
  • « La liste des cathédrales, des musées, des bibliothèques entièrement ou partiellement détruits par le feu remplirait un volume qui serait aussi le récit de la construction progressive de l’idée de patrimoine. » (P. 27)
  • « Hugo veut expliquer, décrire pour sauver, avec des mots, l’édifice qui menace ruine – son roman rencontre aujourd’hui, pour cette raison, de nouveaux lecteurs, sensibles à ses combats. Avant d’être protégée par «classement» officiel, la cathédrale fut protégée par un livre. » (P. 30)
  • « L’incendie de Notre-Dame devrait être l’occasion malheureuse d’une prise de conscience : nous n’avons pas le droit de voir disparaître ce patrimoine du XIXe siècle. » (P. 53)

Une réflexion sur “"Notre-Dame de l'humanité" – Adrien Goetz

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s