« Pourquoi j’ai mangé mon père » – Roy Lewis

pourquoi-jai-mange-mon-pereUn petit bijou d’humour
 
Un livre décalé : imaginer des hommes préhistoriques discutant avec notre langage, s’appelant par leur prénom, certains progressistes et inventeurs alors que d’autres refusent le progrès, draguant les filles, inventant les manteaux en fourrure, le feu, tout ceci avec des préoccupations comme les nôtres…tel a été le talent de l’auteur Roy Lewis
 
Nous suivons une famille habitant en Afrique, dont les membres ne sont plus tout à fait des singes mais pas encore des hommes. Le père, Édouard, « le plus grand pithécanthrope du Pléistocène » est un progressiste, « convaincu que la nature est avec l’espèce qui possède sur les autres une avance technologique » est l’époux de Mathilde qui invente, quant à elle, la cuisine grâce au feu que son mari a découvert. Plusieurs enfants, Ernest, le narrateur toujours un peu affolé par les inventions de son père, le progrès l’inquiète, il veut « tempérer le progrès par une sage prudence », a pour épouse Griselda qu’il a « dragué » (un grand moment !!…) pour « croiser les gènes », à la demande de son père, dans une autre tribu, et 4 frères Alexandre, Tobie, Oswald et William
Bien sur il ne faut pas oublier l’oncle Vania, hostile à tout progrès, sa devise est « Retour aux arbres ».

Lire la suite