Elie Wiesel

« Sais-tu la différence entre l’écrivain et le journaliste ? Le journaliste se définit par ce qu’il dit, et l’écrivain parce qu’il tait. » (« Le cas Sonderberg » – P. 79)

« La vérité du journaliste n’est pas celle du philosophe. Le premier cherche les faits, le dernier s’intéresse à ce qui les dépasse. » (« Le cas Sonderberg » – P.90)

« Le cas Sonderberg » – Elie Wiesel

Le cas SonderbergYedidyah Wa, journaliste est heureux: Critique de théâtre new-yorkais, tous les soirs il assiste à un spectacle de théâtre afin de rédiger sa chronique du lendemain. Ses papiers sont appréciés.
Son rédacteur en chef brise cette relative tranquillité et lui demande de suivre et de commenter le procès d’un jeune homme, Werner Sonderberg, accusé d’avoir tué son oncle Hans Dunkelman…..;
Une découverte du monde judiciaire pour ce journaliste. Une autre mise en scène théâtralisée également.
Une mise à l’épreuve qui ne le ne laissera plus jamais tranquille, qui le forcera à s’interroger en permanence « Où commence la culpabilité d’un homme et où s’achève t-elle ? Qu’est ce qui est définitif, irrévocable ? »  et à s’interroger sur ses propres origines .  

Lire la suite

« Otage » – Elie Wiesel

OtageShaltiel Feigenberg, vient d’être enlevé, sur les trottoirs de Brooklyn. Il est ligoté et porte un bandeau sur les yeux. Il est inquiet pour sa famille qui doit l’attendre et pour lui-même : depuis combien de temps est-il là? Pourquoi lui ? Il n’est ni riche ni influent.
Un anonyme 
Nous sommes en 1975, il a quarante ans. Il revenait de la bibliothèque, il est conteur juif et égaye les cérémonies en racontant des histoires qu’il imagine.
Rapidement les fondamentaliste religieux qui l’ont enlevé lui demande de signer un appel dénonçant Israël et lui indiquent qu’il sera libéré contre la libération de deux prisonniers en Israël et d’un prisonnier aux États-Unis. Ces États ne libèrent pas ce type de prisonnier sous la menace, l’angoisse de Shaltiel grandit. 

Lire la suite