« Le loup bleu » de Yasushi Enoue

Le loup bleuDemie déception pour ce « Loup bleu » …la vie romancée de Gengis-Khan. On passe d’une bataille à  une autre, d’un massacre ou d’une exécution à l’autre. Un homme qui notamment grâce aux alliances et aux mariages à su réunir des tribus hostiles pour créer une armée forte qui conquit l’Asie, une partie de la Chine jusqu’à la mer d’Aral et la mer Caspienne. 
Cette succession de scènes répétitives, ne met pas en valeur, selon moi l’écriture d’Inouè, qui m’avait tant plus dans « le Fusil de Chasse » et « Histoire de ma Mère ». Elles permettent cependant de mieux connaître cette époque…mais quelle est la part de roman et la part de vérité?

Mais c’est sans doute parce que ces biographies romancées ne figurent pas parmi les livres que j’affectionne particulièrement.  
Peut-être aussi que je n’étais pas en condition pour apprécier ce roman 



Extraits
  • « Gengis-Khan appris que la foi permettait d’unifier les hommes beaucoup plus sûrement que le sentiment d’appartenance à un peuple ou la loyauté à l’égard d’un souverain » (P. 235)
  • « Le vol devait être évité non par crainte du châtiment, mais à cause du désagrément qu’il entraîne pour la victime » (P. 235)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s