Yasushi Inoué

220px-Inoue_Yasushi.JPG.jpgRomanciers japonais né en 1907 et décédé en 1991 

Fils d’un chirurgien militaire souvent muté, il est pendant un temps élevé par la maîtresse de son arrière grand-père, une ancienne geisha qu’il appelle grand-mère – alors qu’elle est étrangère à la famille Inoué. Il était un pratiquant assidu du judô (ceinture noire).


Il est élu en 1964 à l’Académie des Arts et préside l’Association littéraire japonaise de 1969 à 1972. Il reçoit l’Ordre National du Mérite en 1976. Il sera également élu vice-président du PEN Club International en 1984.

Certaines de ses œuvres ont été adaptées au cinéma. 

Il a reçu, en 1950, le prix Akutagawa, la plus prestigieuse récompense littéraire du japon, pour Le fusil de chasse.

Quelques titres parus en France

  • La Paroi de glace
  • La Tuile de Tenpyō
  • Les Chemins du désert
  • Le Loup bleu
  • Shirobamba
  • La Favorite
  • Vent et Vagues
  • Rêves de Russie
  • Une voix dans la nuit
  • Les Dimanches de Monsieur Ushioda
  • Le Maître de thé
  • Confucius

Dans Mesbelleslectures

Les dimanches de Monsieur Ushioda  Le loup bleu  Histoire de ma mère  Le Fusil de chasse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s