Laurent BINET

« Un roman n’est pas un rêve, on peut mourir dans un roman. Ceci dit, normalement on ne tue pas le personnage principal, sauf éventuellement à la fin de l’histoire. Mais si jamais c’était à la fin de l’histoire, comment le saurait-il ? Comment savoir à quelle page de sa vie on est ? Comment savoir quand notre dernière page est arrivée ? » ( « La septième fonction du langage » –  P. 401)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s