Svetlana Alexievitch

Swetlana_Alexijewitsch_2013_croppedÉcrivain et journaliste biélorusse, dissidente née en 1948 

Née d’un père biélorusse et d’une mère ukrainienne, Svetlana Alexievitch a fait des études de journalisme à Minsk. Journaliste de formation, elle débute dans la littérature à la faveur de la perestroïka, en 1985.
Le prix Nobel de littérature 2015 lui a été attribué pour « son œuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage à notre époque ».

Titres parus en France

  • Les Cercueils de zinc
  • Ensorcelés par la mort
  • La Supplication : Tchernobyl, chroniques du monde après l’apocalypse
  • La guerre n’a pas un visage de femme
  • Derniers témoins
  • La Fin de l’homme rouge ou le Temps du désenchantement (prix Médicis essai)

Dans Mesbelleslectures

Les cercueils de zinc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s