« Le Voyant » – Jérôme Garcin

Le voyantJacques Lusseyran cet écrivain français aveugle du 20 ème siècle et résistant, vous connaissez? 
Si on m’avait posé ces questions, j’aurais répondu : « je ne connais pas » et rares sont ceux qui auraient pu dire honnêtement :  « Je connais ». Après la lecture de cet ouvrage de 190 pages de Jérome Garcin, vous pourrez dire « Maintenant je Evernote Camera Roll 20150329 101129connais et…. j’ai envie d’en savoir plus sur cet homme, sur cet écrivain… »

Un homme au destin exceptionnel et tragique.  A l’âge de 8 ans ils devient aveugle à la suite d’un accident, celui-ci ne l’empêche pas de suivre une scolarité normale, dans son lycée au contact d’élèves voyants, jusqu’au bac Philo qu’il obtint avec mention très bien. Il aurait pu passer le concours de Normale sup si le régime de Vichy n’avait pas »fermé aux aveugles, manchots, unijambistes, bossus, à tous ceux dont le corps est « difforme » ou n’est « pas entier » les portes de l’enseignement, mais aussi de la magistrature, de la diplomatie et aussi de l’administration financière. 

Alors qu’il était lycéen il crée un réseau de résistance « les Volontaires de la Liberté ». Il ne peut combattre mais anime ce réseau et à la suite de la trahison de l’un de ses membres, après avoir été arrété par la Gestapo il fut déporté à Buchenwald pendant 18 mois. 30 personnes sur les 2000 de son convoi survécurent. Il mourut dans un accident de la route à 47 ans….comme Camus qu’il rencontra  
Cet auteur méconnu enseigna aux États Unis, à Hawaï, en Grèce, et ses livres sont toujours étudiés dans les écoles Waldorf; la pédagogie de ces écoles s’attachant à aire évoluer les élèves selon leur personnalité  et l’originalité de chacun. 
Nombreux sont ses ouvrages qui n’ont pas été édités.
Pour Jacques Lusseyran les yeux physiques ne sont rien, seule compte la lumière intérieure. Grâce à sa très forte personnalité, à son charisme, à ses écrits, à ses connaissances et à ses compétences  il a pu devenir un exemple public. Sa vie personnelle fut moins exemplaire, il ne parle jamais dans ses ouvrages de ses enfants, qui le délaissèrent pour certains, une de ses filles se suicida, et sa vie sentimentale ne fut pas exemplaire…. au sens ou notre société l’entend. 
Jérome Garcin nous donne envie de mieux connaitre cet auteur philosophe, sa personnalité,  sa force intérieure et sa force de caractère
Et quoi de mieux pour poursuivre la découverte de cet auteur que d’entamer prochainement  « Et la lumière fut » et/ou « Le monde commence aujourd’hui« ?


Extraits
  • « Il explique que les yeux physiques, ceux de l’ophtalmologie ne sont rien; que voir précède les objets et les couleurs; que seule compte la lumière intérieure, car elle embellit tout; et qu’il n’est pas à plaindre mais plutôt à envier; oui, à envier.  » (P. 151)
  • « Composer un livre est la manière qu’il a trouvée pour empêcher son exaltation américaine de retomber et sa dépression française, jamais éteinte de revenir en tapinois » (P. 155)
  • « Le grand rêve américain de Lusseyran : voir même ce qu’on ne voit pas » (P. 170)
  • « J’aime la fidélité, elle empêche l’amour de vieillir » (P. 176)
  • « Entrer en érection pour un homme, c’est apprendre qu’il existe. C’est la plus grande concentration de lui-même, cela le résumé  » (P. 177)
  • « Le moi, le vrai moi, était, pour lui, la seule richesse de ceux qui n’ont rien, la seule lueur des désespérés, la seule capable de remplir le vide de l’existence » (P. 181)
  • « Il ne reste pas grand chose de la vie brève de Jacques Lusseyran. Deux ou trois livres qui ont échappé à l’usure du temps et à l’indifférence de nos contemporains. Beaucoup de manuscrits qui n’ont jamais parus et sentent déjà le moisi. Quelques textes spirituels, toujours les mêmes, inscrits dans les manuels anthropomorphiques des écoles Waldorf réparties sur plusieurs continents, où l’on enseigne avec autorité que » l’amour, la confiance et l’enthousiasme » doivent triompher de « l’ambition, la crainte et la compétition » et où l’on prétend doter des enfants de la « sérénité et des forces qui seront indispensables pour avancer dans un monde incertain » (P. 183)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s