« Automobile club d’Égypte » – Alaa El-Aswany

Automobile club d'Égypte1946 -L’Automobile Club d’Égypte, club fermé et huppé, à la fois Casino et restaurant, dirigé par un anglais, fréquenté par des aristocrates, par des diplomates, par le roi d’Égypte, qui vient jouer et « s’approvisionner » en femmes jeunes ou moins, sert de cadre à ce roman.L’Égypte est encore un pays occupé par les Anglais qu’on ne voit qu’au travers de la personnalité du Directeur de l’Automobile Club – îlot de luxe et de corruption au sein d’un pays pauvre. Raciste, il emploie des égyptiens venus de la Haute-Égypte et de Nubie, serviteurs zélés uniquement motivés par les pourboires, leur salaires très faibles ne permettant pas à eux-seuls de faire vivre leurs familles. 

Ces serviteurs ont été recrutés par le Chambellan du roi, El-Kwo, homme tout-puissant qui exerce des chantages et les tient sous sa coupe en les battant, en prélevant l’essentiel voire la totalité des pourboires qu’ils perçoivent.

Un père de famille né dans une famille autrefois aisée, travaillant à l’Automobile club, meurt de honte après avoir été giflé publiquement par l’homme de main d’El-Kwo et laisse sa famille démunie. Ses enfants sont donc contraints de travailler, à coté de leurs études, ils sont les principaux acteurs de ce roman riche.

Mariages arrangés, relations anglais-égyptiens, premiers soubresauts des mouvements de décolonisation et de démocratie, filles arrivant vierges au mariage et hommes coureurs, traditions contre modernismes…un roman sur une période pas très ancienne.

Un livre récent, un auteur -menacé aujourd’hui par les frères musulmans – que j’ai découvert avec plaisir et dont je souhaite poursuivre la connaissance

Un gros coup de cœur


L’auteur : Alaa El-Aswany


 

Extraits

  • « L’idée de nationalité est une idée fasciste qui pousse les gens vers des appartenances étroites et stupides et qui les fait se sentir supérieurs les uns aux autres. Cela les mène à la haine et aux guerres.  » (P.105)
  • « Pour toi, les hommes ne sont pas égaux en droit ? Les hommes sont égaux en droit mais leur conception de ces droits est différente. » (P.237)
  • « La différence est une chose positive. Ce qui est important, c’est de savoir gérer sa différence avec les autres de manière à ne pas couper les liens avec eux » (P. 315)
  • « La sagesse de Dieu est qu’il créa la femme pour que l’homme s’y assouvisse. Les relation entre l’homme et la femme ont pour origine l’affection et pour base la miséricorde » (P. 341)
  • « Le raciste est un être inculte effrayé par ceux dont l’apparence est différente de la sienne ».  (P. 383)
  • « Le mariage sans amour est un contrat de vente du corps de la femme, quelle que soit la couverture religieuse ou légale qu’on lui donne. Si tu te maries sans amour, tu n’est qu’une marchandise offerte à un client à qui elle a plu et qui a décidé de l’acquérir ». (P. 485)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s