Assia Djebar

Assia Djebar.jpegAuteure algérienne d’expression française.née en 1936 à Cherchell (Algérie) et décédée en 2015 à Paris,

Membre de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique

Membre de l’Académie française depuis 2005

Quelques titres

  • Femmes d’Alger dans leur appartement
  • Nulle part dans la maison de mon père
  • La Disparition de la langue française
  • Loin de Medine
  • L’amour, la fantasia
  • Les alouettes naïves
  • Vaste est la prison,
  • Ces voix qui m’assiègent: En marge de ma francophonie
  • Les Nuits de Strasbourg
  • Oran, langue morte
  • Le Blanc de l’Algérie
  • Ombre sultane,
  • Rouge l’aube
  • Poèmes pour l’Algérie heureuse
  • Les Alouettes naïves
  • Les Enfants du Nouveau Monde
  • La Soif

Dans Mesbelleslectures

La Disparition de la langue française  oran-langue-morte

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s