Kari Hotakainen

« Un livre est une sorte d’hybride de vache et de cochon qui engloutit, rumine et digère d’énormes tranches de vie. À l’issue du processus, il en ressort, par l’autre bout, à l’intention des lecteurs, un épais et solide boudin entouré d’un boyau d’origine naturelle, une sorte de charcuterie bio de première qualité. » (« La part de l’homme » – P. 21-22)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s