Judith Hermann

« Le long de tous les murs il y a des rayonnages, et les livres ne sont pas seulement sur une rangée, ils sont sur deux, parfois trois rangées. Ils s’empilent dans les coins, sur la table et autour de la chaise longue. parfois Greta trie des livres et veut s’en débarrasser, et puis elle n’arrive pas à s’en séparer. Elle a raconté à Maude que dans une vie on pouvait lire à peu près quatre mille à cinq mille livres. (« Certains souvenirs » – P. 96)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s