« La légèreté » – Catherine Meurisse

« Un bon dessin de presse, c’est un coup de poing dans la gueule »

…quelques mots de Cavanna dont elle se souvient au lendemain de ce triste 7 janvier 2015 …Charlie Hebdo, tout le monde fut horrifié…journée traumatisme également pour Catherine Meurisse, seule femme de cette joyeuse équipe de machos, machos que j’adorais qui m’ont souvent redonné le moral quand je l’avais dans les chaussettes. 

Catherine Meurisse, m’a aussi donné avec cette BD plusieurs coups de poings dans la gueule, au bord des larmes. Suis-je maso, docteur ? J’ai beaucoup aimé…

Elle devait être présente à cette réunion de bouclage du prochain numéro, mais la nuit avait été mauvaise, hantée par des cauchemars..hantée par un chagrin d’amour suite au départ de son ami, cauchemar prémonitoire…peut-être…

Elle s’est levée trop tard…. et fut bloquée…: « N’avancez-pas, il se passe quelque chose à Charlie »

La suite, tout le monde la connaît, tous s’en souviennent.

« Qu’est-ce que « l’esprit Charlie », pour moi? C’est rire de l’absurdité de la vie, se marrer ensemble pour n’avoir peur de rien, et surtout pas de la mort. »

Alors Catherine Meurisse, nous livre une BD de tristesse, de nostalgie, de souvenirs, de peur, de rires aussi même s’ils sont jaunes…

Avec humour elle dit d’elle « Je suis facile à caricaturer, avec mon grand pif et mes cheveux super raides… « , facile à reconnaître dans chaque dessin

Au fil des pages, son accablement se transformera en léger sourire.Même le pire la fera sourire…les frères Kouachi chez le psy, des frères qui pour elle, sont » les frères Kalachnikov« …Toujours cet esprit Charlie, et ce besoin de « rire un peu afin de ne pas devenir fou », de sourire aussi de ces flics, ressemblant à ceux dessinés par Cabu, qui l’accompagnent, la protègent et lui parlent.

« La légèreté » est aussi et surtout une BD sur sa lente reconstruction. 

Fuir la noirceur et la mort en se réfugiant dans la beauté, dans l’art, sur les conseils d’un psy. Alors elle part à Rome à la Villa Médicis, visiter la Chapelle Sixtine, là où elle pourra reprendre son crayon… Fuir en cherchant à être frappé du syndrome de Stendhal, à être transformée par la beauté, par l’art, et aussi par ces sculptures mutilées, dans lesquelles il lui « semble reconnaître les corps de toutes les victimes des attaques ».

Elle s’immerge dans ces œuvres d’art, se met en scène avec les personnages, les interroge, imagine des suites, des dialogues…L’esprit Charlie prend le dessus…et la femme au grand pif et aux cheveux raides,,esquisse un sourire, des larmes…

Ah ! le Cul de Dieu!…

Oui, j’ai été ému par les mots et les dessins de Catherine Meurisse, ému par ce traumatisme, ému par ces souvenir, même si je n’étais pas un lecteur assidu de Charlie.

Un grand merci à Bruno Solo qui dans l’émission Boomerang (France-Inter) m’a fait découvrir ce titre, et surtout cette phrase de Nietzsche en exergue au livre : « Nous avons l’art pour ne pas mourir de la vérité »

L’art qui se niche dans la BD, l’art pour nous émouvoir.

Éditions Dargaud – 2016 -133 pages


Présentation de Catherine Meurisse


Quelques dialogues en bulles

  • « Vous n’avez pas honte, dans votre torchon, de rire de la mort des autres ? Et si ça vous arrivait à vous….Si ça nous arrivait, les morts demanderaient aux vivants de rire pour eux. » (P. 27)
  • « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde. N’en déplaise à Camus, quand on est englué dans le malheur du monde, mal nommer les enfoirés à l’origine de ce malheur peut permettre de rire un peu afin de ne pas devenir fou ». (P. 31)
  • « Être sous protection, je meurs. Ne pas être sous protection, je me fais tuer. » (P. 45)
  • « Oui, votre cerveau a disjoncté et provoqué une anesthésie émotionnelle, sensorielle et mémorielle. » (P. 55)
  • « Comment peut-on retrouver sa pulsion de vie dans ce tas de malheur? » (P. 118)

2 réflexions sur “« La légèreté » – Catherine Meurisse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s