« L’origine du silence » – Jed Rubenfeld

L'origine du silence.jpg16 septembre 1920 : 1er attentat terroriste dont fut victime le peuple américain : 38 morts plus de 200 blessés….à Wallstreet.
A partir de ce fait historique avéré, Jef Rubenfeld, a écrit ce roman policier plaisant à lire et instructif, qui permet de voyager des tranchées de 1918 au New-York des années 20 dans lequel les grattes ciels faisaient 24 étages…., en passant par Vienne, Prague, et de rencontrer Marie Curie et son radium, Freud.
Il a bien sur pris quelques libertés avec l’Histoire, celle avec un grand H, et comme les auteurs de cet attentat n’ont jamais été identifiés, il a conçu un roman dans lequel les héros mènent en parallèle 2 enquêtes, une sur l’attentat, et l’autre sur un vol de Radium. 3 héros de roman policier, intelligents, forts, coureurs de jupons….et un gamin …bien silencieux..

Lire la suite

« Le train d’Erlingen ou La métamorphose de Dieu » – Boualem Sansal

Le train d'Erlingen ou La métamorphose de DieuToute la population d’une petite ville allemande attend l’arrivée d’un train, un train qui n’arrive pas. On ne sait pas où il est est…« Chaque jour on nous dit que le train va arriver et chaque jour on nous dit que finalement il ne viendra pas »
Un train qui doit les évacuer, face à l’arrivée d’une menace, face à l’arrivée d’envahisseurs jamais nommés…au début du livre. Ceux qui pourront prendre le train, seront tirés au sort par un ordinateur.
A chacun de se faire son idée : « L’envahisseur d’aujourd’hui a cent noms (des alias qui tous tournent autour du pot) dans toutes les langues du monde, mais nul ne le connaît, ne le désigne, ne le situe. »

Lire la suite

« Extrêmement fort et incroyablement près » – Jonathan Safran Foer

Extrêmement fort et incroyablement prèsExtrêmement….Incroyablement…
Serait-ce donc un livre superlatif ?…Il enchante les uns déçoit les autres…Presque pas de demi mesure…
En tout cas, c’est un livre original, mettant en scène un gamin de neuf ans, Oskar, avec un k…sans doute, me suis-je dis, parce que ce gamin est un cas…Un gamin qui a perdu son père, écrabouillé, disparu dans l’effondrement de l’une des deux tours jumelles le 11 septembre. On ne retrouvera pas son corps, un cercueil vide sera inhumé. 
Pas banal, pas du tout larmoyant, malgré tout.
Oskar, gamin curieux, vif d’esprit, plein de fraicheur et d’humour retrouve dans les affaires de son père un vase bleu, contenant une enveloppe sur laquelle est écrit « Black » à l’encre rouge…étrange d’écrire ce mot à l’encre rouge… A l’intérieur, une clé qui n’ouvre aucune des portes de l’appartement, une clé d’une forme bizarre….

Lire la suite