« Le jardin de l’aveugle » – Nadeem Aslam

Le jardin de l'aveugleNous sommes au Pakistan, quelques semaines après les attentats du 11 septembre. 
Deux jeunes Jeo et Mikal, décident de franchir la frontière pour aider les réfugiés, fuyant les frappes américaines. Ils affrontent finalement la violence, Jeo meurt, son épouse qui aimait en secret Mikal se retrouve seule. Elle ne peut rester veuve, elle doit impérativement se marier. 

Un roman parfois difficile à suivre, car non chronologique, un peu comme « la Vaine Attente », du même auteur. Comme dans « la Vaine Attente », l’un des personnages principaux Rohan est un viel homme handicapé, devenu aveugle. Père de Jeo,ayant recueilli Mikal, il aime son jardin, il ne peut plus dorénavant que le sentir, le toucher, s’y recueillir en pensant à son épouse décédée. Il avait fondé une école,  l’Esprit Ardent, que les fondamentalistes religieux lui ont pris, armes au poing, pour en faire un repaire de djihadistes.   Lire la suite

« La vaine attente » – Nadeem Aslam

la-vaine-attenteUne maison en Afghanistan, pays où règne la guerre depuis 25 ans, dans une zone où soldats russes, intégristes talibans, GI américains ont fait leur loi, se sont affrontés se sont succédés, se trouve une vieille maison habitée par un vieux médecin d’origine anglaise converti à l’islam.
Leur maison est ouverte à tous, elle le cadre de ce roman, dans lequel vont se croiser, se rencontrer divers personnages tous à la recherche de quelqu’un qui leur manque, qu’ils attendent en vain:
  • Marcus qui a perdu son épouse afghane morte lapidée désespère de retrouver sa fille Zameen et son petit fils Bihzad
  • David américain ayant aidé les afghans dans leur lutte contre les soviétiques, amant de Zamen
  • Une jeune femme russe à la recherche de son frère soldat Bénédikt
  • Casa, jeune orphelin afghan endoctriné par les talibans

Lire la suite

Nadeem Aslam

nadeem-aslamÉcrivain  né(e) à  Gujranwala (Pakistan) en  1966

Il vit actuellement à Londres.

A l’âge de 14 ans, il émigre en Angleterre avec son père communiste (alors poète et metteur en scène, devenu agent de voirie et ouvrier), fuyant le régime du général Muhammad Zia-ul-Haq pour venir s’établir à Huddersfield, dans le Yorkshire. Il débute des études de biochimie à l’université de Manchester, qu’il abandonne après trois ans pour se consacrer à l’écriture.

Lire la suite