« Liquidation » – Imre Kertész

liquidationKeserű est en train de lire une pièce de théâtre écrite par B. qui s’est suicidé. Cette pièce de théâtre écrite en 1990 évoque la disparition du système politique stalinien qui, jusqu’alors, dirigeait la Hongrie. B. était un auteur juif né à Auschwitz. Chose étrange, il portait le sinistre tatouage sur la cuisse et non sur l’avant bras, celui-ci étant trop court pour l’écrire en entier.
Keserű a connu B. et pense qu’il a laissé un roman, celui de sa vie. Un roman qu’il a cherché en vain le jour du décès, dans son appartement avant l’arrivée de la police. Un roman qui hante son esprit, éditeur privé et aimerait maintenant le publier.
Une grand partie du livre « Liquidation » est construite autour de cette recherche qui se déroule en 1999. Celle-ci l’amènera à rencontrer les femmes qui ont aimé B. 

Lire la suite

« Les saisons de la nuit » – Colum McCann

Les saisons de la nuitUn grand roman sur l’amitié, un grand roman sur New York, sur les conditions de vie dans cette ville de ses habitants entre 1916 et les années 90, sur le racisme, les mariages mixtes mal vus, la pauvreté, la misère….. 
Toute la vie des personnages de ce roman a pour toile de fond soit les tunnels de New York, soit les gratte-ciels, sans lesquels New York ne serait pas New York. On assiste à leur terrassement ou à leur construction. 
Faits historiques et faits romancés se mêlent. 
À la suite d’un accident du travail lors du creusement d’un tunnel deux des survivants se lient d’amitié, malgré leurs différences, l’un est blanc l’autre est noir. Si ces différences n’existent pas au cours du travail, face au danger, elles réapparaissent à l’extérieur. Pas pour eux!!!

Lire la suite

« Les Braises » – Sandor Márai

Les braisesHenri, vieux général de 75 ans vit seul dans son château avec sa très vieille nourrice qui le sert toujours, malgré son grand âge. Il a invité, pour un souper au château, un vieil ami, Conrad qu’il n’a pas revu de puis plus de 41 ans…Ils ont été condisciples dans les écoles d’officier, et ont été très proches pendant toutes ces années, malgré la différence de leurs caractères, de leurs origines sociales et fortunes personnelles. La famille d’Henri était invitée par l’Empereur, alors que Conrad devait s’endetter pour payer ses uniformes et son loyer.
Conrad a quitté l’armée d’un jour à l’autre, sans informer Henri et a couru les colonies, il est même devenu citoyen britannique, Henri a gravi les échelons jusqu’au grade de général. Une guerre a balayé la vieille Europe, une autre est proche. L’empire austro-hongrois est parti en miettes.. 

Lire la suite

« Alejo Carpentier : De la Bretagne à Cuba » – Jean-Louis Coatrieux

Alejo Carpentier- De la Bretagne à Cuba« Nous avons tous une propension à ranger les livres dans une catégorie connue comme si cela pouvait nous aider dans leur lecture. Aucune ne semble pouvoir contenir celui-ci. »….première phrase du livre. Accroche attirante, oh combien vraie ! 
N’y cherchez pas une biographie complète de l’homme Alejo Carpentier, ni un roman, non, il s’agit plutôt d’une enquête sur un point particulier, les origines de l’auteur cubain, qui semble-t-il a marqué, son temps et la littérature sud-américaine notamment du fait de ses engagements humains et politiques.

Lire la suite