« Porte de la Paix céleste » – Shan Sa

porte-de-la-paix-celestePar miracle Ayamei l’étudiante arrive à quitter La place de la Paix céleste – Tian an men, envahie par les chars de l’armée :les morts jonchent les rues, le sang macule les trottoirs….Ayant été l’une des meneuse du mouvement, elle est rapidement recherchée par le pouvoir, par un jeune officier Zhao qui a reçu l’ordre de la capturer….
Il est issu de la Chine profonde, une Chine qu’il a du traverser, en train, à l’occasion de plusieurs jours de voyage pour rejoindre l’école militaire. Une école qu’il n’a pas quitté pendant ces sept ans qui lui a même appris à lire et à écrire….et à ne pas penser.  Il est un de ces soldats élevés par le socialisme qui « leur avait donné une nouvelle vie, les avaient sauvés de la misère, du mépris, du destin auquel ils étaient condamnés. » 

Lire la suite