« Et tu n’es pas revenu » – Marceline Loridan-Ivens – Judith Perrignon

Et tu n'es pas revenuElle nous a quittés il y quelques semaines. Elle était une frêle femme, frêle mais seulement en apparence par la taille, la minceur, mais oh combien forte par le caractère, par la force d’âme! Et oh combien belle ! Elle a connu Simone Veil, son amie des camps, arrivée par le même convoi… quelques chiffres seulement, tatoués sur les bras, les séparaient. 
Cela fait bien longtemps que je voulais découvrir ce livre; « Un de plus sur les camps », diront certains, d’autres diront « il faut tourner la page, passer à autre chose ». Son décès récent m’en a donné l’occasion, et également la chance ou le hasard de le trouver disponible dans ma médiathèque.
Oui! il est nécessaire, au moment où l’antisémitisme renaît -mais est-il mort un jour?- de mettre en lumière ce titre ainsi que « L’amour après ». J’ai passé quelques heures d’une nuit presque blanche avec Marceline et ses deux livres lus successivement. Une nuit dont on sort sonné par l’émotion, mais tellement heureux ! 

Lire la suite

« Chanson douce » -Leïla Slimani

Chanson douce.jpg

« Le bébé est mort. Il a suffi de quelques secondes. Le médecin a assuré qu’il n’avait pas souffert. On l’a couché dans une housse grise et on a fait glisser la fermeture éclair sur le corps désarticulé qui flottait au milieu des jouets. La petite, elle, était encore vivante quand les secours sont arrivés. Elle s’est battue comme un fauve. »
Le roman commence par un uppercut.
Il y a eu tant de critiques sur ce livre, tant d’interviews de l’auteur, que personne ne peut en ignorer ni la fin ni le scénario.
Malgré tout, rares sont ceux qui ont fermé le livre….Tous cherchent à comprendre le pourquoi. Pourquoi et comment une nounou ayant de bons antécédents professionnels en arrive à cet acte odieux ? Ne pouvait-on anticiper ce geste ? Pourquoi personne n’a rien vu venir ? Des questions lancinantes, qu’on se pose à l’occasion de chaque fait divers.

Lire la suite