Asli Erdoğan

Auteure turque, militante pour les droits de l’homme

…née en mars 1967

Après des études de physique, elle commence à travailler au Centre européen de recherches nucléaires (CERN) avant de partir s’installer au Brésil, à Rio de Janeiro, où elle écrit son premier roman Kabuk Adam (L’Homme coquillage), en 1993. 

Elle fut emprisonnées à plusieurs reprises par la justice turque du fait de ses engagements

Elle est Chevalier des Arts et Lettres

Elle est également lauréate du prix Tucholsky et du Prix de la paix Erich-Maria-Remarque 2017 (prix récompensant l’engagement en faveur de la paix)

Aslı Erdoğan reçoit aussi le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des femmes

Les Médias en parlent

Babelio la présente

Émission Boomerang de France-Inter en date du 26 mars 2018

Elle est de nouveau la cible de la justice turque en juillet 2020

Ses livres

  • L’homme coquillage
  • Le silence même n’est plus à toi
  • Le bâtiment de pierre
  • Les oiseaux de bois
  • La ville dont la cape est rouge
  • Le Mandarin miraculeux
  • Je t’interpelle dans la nuit
  • Requiem pour une ville perdue 

Dans Mesbelleslectures

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s