« L’invention tragique du Moyen-Orient » – Pierre Blanc – Jean-Paul Chagnollaud

L_Invention tragique du Moyen-OrientTous les jours – ou presque, les journaux télé, radio ou papier nous rappellent l’état de crise du Moyen-Orient… crise durable entre Israël et les Palestiniens, attentats meurtriers, terrorisme, guerres civiles, problèmes irakiens et syriens…et ceci malgré la présence de troupes occidentales, malgré les interventions multiples des États-Unis, de la France, de l’Angleterre, de la Russie. Les sommets se multiplient, la paix n’est toujours pas au rendez-vous. Une paix qui semble impossible
C’est devenu un lieu-commun que de parler de la poudrière du Moyen-Orient
On n’y comprend souvent plus rien. 
France-Inter me fit découvrir ce livre en juin 2017, à l’occasion d’une matinale dominicale. 

Lire la suite

« Ce que j’ai voulu taire » – Sándor Márai

ce que j'ai voulu taireIl y a quelques mois, par hasard, je découvrais Sándor Márai avec Les Braises et la Sœur ..Et les quelques mots écrits sur la quatrième de couverture de « Ce que j’ai voulu taire » que je feuilletais dans la bac des livres à ranger en rayon de la Médiathèque m’ont interpellé : « Longtemps présumé perdu avant d’être retrouvé et de paraître en 2013… »…
Un hasard, qui fait bien les choses. 
Un peu désuet peut-être, assez oublié des médias, Sándor Márai a le charme des vieilles choses, le charme d’un temps révolu, et le regard d’un humaniste, d’un homme sans doute désespéré, qui quitta son pays, la Hongrie en 1948, pour fuir le régime communiste….et se donner la mort en 1989

Lire la suite

« Juifs de France, pourquoi partir ? » – Serge Moati

Juifs de France, pourquoi partirDécouvert au Salon du livre de Narbonne, « Juifs de France, pourquoi partir ? », est un coup de poing, comme Moati en a souvent donné dans chacun des films qu’il tourna en qualité de réalisateur ou dans ses livres. Un véritable travail d’enquête mené par ce journaliste.  Un journaliste qui se définit comme « Juif mais pas que.. » qui  » ne porte pas la kippa« 
Il « décide d’écrire ce livre sur l’angoisse actuelle des «juifs français», ou des «Français juifs», et, animés, pour beaucoup, d’un désir fort d’Israël.« 

Lire la suite

« Notes d’un embusqué » – Aurèle Patorni

notes-dun-embusqueUn tout petit livre, très vite lu, interdit lors de sa sortie en 1919, qui devait certainement gêner un grand nombre de personnes, érudites ou non, d’hommes politiques, d’hommes de toutes conditions, de pousse au crime, qui avaient trouvé le « bon filon » pour ne pas risquer leur vie dans les tranchées. 
Un livre de petites citations, de « bonnes raisons » pour ne pas monter au front, et tout faire pour rester à l’arrière. Ces planqués que l’auteur débusque dans leurs propos d’hommes politiques, de députés, de harangueurs poussant à l’héroïsme. 
Un livre qui donne une autre image de cette France de 1914-18, qui vit comme tout pays en guerre, ses profiteurs, ses planqués….l’hypocrisie en temps de guerre. 

Lire la suite

« Laëtitia ou la fin des hommes » – Ivan Jablonka

laetitiaLaëtitia Perrais est cette jeune fille enlevée en janvier 2011 et assassinée, dont le corps démembré fut retrouvé 12 jours après ..
D’autres crimes, d’autres faits divers ont, depuis, fait oublier en partie cette affaire. En partie seulement, car tous se souviendront de la tournure politique que prit cet enlèvement, le chef de l’État, Nicolas Sarkozy à l’époque ayant publiquement mis en cause l’incompétence des juges, leur promettant des sanctions. appelTout le monde se souviendra de ses propos, de l’indignation des magistrats, des lois qui s’en suivirent. Fautes supposées de la justice, parce que l’assassin arrêté deux jours après son crime avait des antécédents judiciaires.
Fautes de la justice, ou manque de moyens, surcharge des services ?
Éternelle question.

Lire la suite

« Une colère noire – Lettre à mon fils » – Ta-Nehisi Coates

une-colere-noire-lettre-a-mon-filsLongue lettre d’un père à son fils, d’un homme à la conscience de son pays et du monde
L’Amérique, pays de contraste à population blanche dominante, dirigée par un homme ayant du sang noir, pays dont les policiers blancs ou noirs peuvent tuer impunément des gamins 
Comment ne pas être en colère s’indigner devant ces crimes, Comment ne pas s’indigner devant cette liberté à deux vitesses, la liberté des blancs et celle fictive, des noirs « .je me suis demandé comment il était possible de vivre libre dans ce corps noir. C’est une question profonde, parce que l’Amérique se perçoit comme l’œuvre de Dieu, mais le corps noir est la preuve manifeste qu’elle n’est que la création de l’homme. ».

Lire la suite

« Un autre : Chroniques d’une métamorphose » – Imre Kertész

Un autre - Chroniques d'une métamorphoseOn ne peut pas survivre à la sélection pratiquée à Auschwitz, puis à la faim et à la maladie à Buchenwald et aux pressions exercées par les régimes communistes de l’Europe de l’Est, sans être « marqué », comme se définit Imre Kertész .
Certains se laisseraient abattre, auraient baissé les bras, ou envisagé le suicide, Imre Kertész, décidera au contraire de lutter contre ces totalitarismes, de dénoncer le nouvel antisémitisme, né après Auschwitz, Auschwitz qui « marque un tournant comme par exemple en physique, la théorie quantique »et d’être l’un de ces auteurs alertant les lecteurs. Son engagement fut vraisemblablement, un élément décisif dans l’attribution du Prix Nobel.

Lire la suite